Les Caisses d'Epargne et Nexity finalisent leur rapprochement

 |   |  370  mots
Le nouveau géant immobilier, né du rapprochement entre le groupe bancaire Caisse d'Epargne et le promoteur immobilier Nexity, sera valorisé 3,57 milliards d'euros, contre 1,9 milliard d'euros actuellement pour le seul Nexity.

Les Caisses d'Epargne et Nexity ont précisé vendredi les modalités de leur accord qui va donner naissance au premier acteur intégré des métiers de l'immobilier en France.

Le nouveau géant immobilier, né du rapprochement entre le groupe bancaire Caisse d'Epargne et le promoteur immobilier Nexity, sera valorisé 3,57 milliards d'euros, contre 1,9 milliard d'euros actuellement pour le seul Nexity, selon un communiqué conjoint. Le total des apports des Caisses d'Epargne à Nexity est valorisé à 1,366 milliard d'euros et assurera au groupe bancaire mutualiste 38,2% du capital du promoteur immobilier. La participation du groupe Caisse d'Epargne devrait monter à 40% "dans les tout prochains mois", selon le communiqué.

Les deux parties étaient entrées en négociations officielles le 12 février et les contours du projet définitif avaient été dévoilés le 4 avril. A l'origine, la Caisse nationale des caisses d'épargne (CNCE) devait mettre dans la corbeille de mariage l'intégralité du Crédit Foncier, obtenant en retour 51% de Nexity. Mais à l'arrivée ce ne seront que 25% de cet établissement spécialisé en crédit immobilier qui seront amenés au pôle où se retrouve l'intégralité des activités de Nexity.

Les difficultés financières et économiques pour intégrer la totalité du Crédit foncier, la réserve des analystes et la vive opposition des syndicats auront eu raison de cette première version de la fusion. La nouvelle mouture du projet a l'avantage de ne pas placer une banque, le Crédit Foncier, sous le contrôle total d'un promoteur immobilier, ce qui aurait été une première.

"Nous avons fait aboutir un des projets les plus structurants pour l'industrie immobilière en France avec de réelles perspectives de développement, tant en France qu'à l'international", ont déclaré dans le communiqué le président du directoire de la CNCE, Charles Milhaud, et le PDG de Nexity, Alain Dinin, qui prendra la tête de la nouvelle entité.

Le projet sera "mis en oeuvre dès la rentrée", avec "pour objectif la distribution croisée de produits et de services immobiliers", ajoutent-ils. L'accord doit encore être voté par l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Nexity, convoquée pour la mi-juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :