Boeing envisage d'augmenter la cadence de production du 787

Le constructeur américain a déjà enregistré 490 commandes pour son "Dreamliner" dont la première livraison est prévue en mai 2008. Le plan de fabrication est plein jusqu'en 2013.

Boeing, l'un des deux grands constructeurs aéronautiques mondiaux, a expliqué lundi envisager d'augmenter la cadence de production de son nouveau modèle, le 787, pour prendre en compte les nouvelles commandes passées par les compagnies aériennes. Le groupe américain a déjà enregistré 490 commandes de 38 clients pour le B787 "Dreamliner", dont le prix catalogue avoisine 150 millions de dollars, et le carnet de commandes devrait franchir le cap des 500 exemplaires "dans un avenir pas trop lointain", a déclaré lors d'une téléconférence Mike Bair, directeur du programme.

L'appareil, qui recourt aux matériaux composites pour réduire sa masse et ses coûts d'exploitation, doit effectuer son premier vol d'essai fin août et sa première livraison est prévue en mai 2008, a-t-il précisé. Le plan de fabrication est plein jusqu'en 2013 et la demande soutenue que suscite l'appareil justifie une augmentation de la cadence de production, a-t-il poursuivi.

"Nous allons sans doute finir par augmenter les cadences, sous la pression de l'énorme intérêt du marché", a estimé Mike Bair. Boeing prévoit pour l'instant de construire 112 exemplaires du B787 au cours des deux premières années de production.

Mais les cadences ne seront pas augmentées avant que le site proche de Seattle ait accru sa capacité, ce qui est prévu d'ici deux ans, et la décision dépendra aussi de la capacité et de la volonté des sous-traitants d'accroître leur propre activité, a expliqué Mike Bair. Boeing sous-traite complètement la fabrication de plusieurs parties importantes du B787 à des partenaires, notamment au Japon.

Le groupe souligne que le projet B787 progresse conformément aux prévisions en termes de calendrier, de poids et de coûts, mais qu'il ne se précipitera pas pour accélérer sa mise en oeuvre. "L'appareil sera prêt à voler lorsqu'il sera prêt à voler", a conclu Mike Bair.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.