Total : bénéfice net record en 2006 à 12,585 milliards d'euros

 |   |  338  mots
Le conseil d'administration de Total a nommé mardi Christophe de Margerie directeur général du groupe pétrolier français. Il succède à Thierry Desmarest qui reste président du conseil d'administration. Le groupe annonce au titre de 2006 un bénéfice net record de 12,585 milliard (+5%).

Nouveau résultat record pour le groupe pétrolier français Total: il a enregistré en 2006 un bénéfice net ajusté de 12,585 milliards d'euros, en hausse de 5% sur 2005, grâce à la flambée des prix du pétrole. Le chiffre d'affaires a atteint 153,802 milliards d'euros, en hausse de 12%, ajoute Total dans son communiqué.

Toutefois, sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net est ressorti en baisse de 10% à 2,737 milliards d'euros, à cause du recul des prix du brut sur les marchés et d'une légère baisse de la production. Total compte reverser à ses actionnaires plus du tiers de ses bénéfices record. Il propose de verser un dividende de 1,87 euro par action, en hausse de 15% par rapport à 2005.

Une nouvelle ère s'ouvre chez Total. Depuis mardi 13 février, Thierry Desmarest à la tête du groupe pétrolier français depuis 12 ans a laissé sa place à Christophe de Margerie, nommé officiellement mardi soir directeur général. Mais l'ex-PDG ne quitte pas pour autant le groupe: jusqu'en 2010 date à laquelle il atteindra l'âge limite de soixante cinq ans, Thierry Desmarest va présider le conseil d'administration, une fonction non-exécutive.

Ce passage de relais était prévu depuis plusieurs mois. Christophe de Margerie, 55 ans, a effectué toute sa carrière chez Total depuis 1974, où il était devenu directeur général pour l'exploration et la production. Les deux hommes présentent ce matin les résultats annuels du groupe (à partir de 8 heures), qui devraient une nouvelle fois atteindre un niveau record.

Le conseil d'administration a par ailleurs décidé de scinder le conseil de nomination et des rémunérations en deux entités distinctes: un comité de nomination et de la gouvernance d'une part et un comité des rémunérations de l'autre.

Il doit également proposer au vote des actionnaires le renouvellement pour trois ans des mandats d'administrateur de Thierry Desmarets, de Thierry de Rudder, administrateur délégué du groupe Bruxelles Lambert, et de Serge Tchuruk, président du conseil d'administration d'Alcatel-Lucent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :