La loi donne deux sérieux coups de pouce financiers pour conserver les seniors en emploi

Un nouveau texte abonde les pensions de 3% à 5% pour toute année supplémentaire travaillée. Un autre introduit un calcul des pensions plus favorable pour les seniors qui travaillent au-delà de l'âge de la retraite.

1 mn

Deux textes de loi viennent de donner un sérieux coup de pouce financier pour valoriser les seniors qui continuent à travailler alors qu'ils disposent de leurs droits complets pour partir en retraite et modifient en profondeur les dispositions existantes.

Le décret du 15 décembre 2006 accorde un abondement aux futures pensions de retraites des seniors de plus de soixante ans qui continuent à travailler alors qu'ils justifient de plus de 160 trimestres d'activité et peuvent donc prendre leur retraite à taux plein. Les salariés concernés bénéficient d'une surcote de 3% pour une première année d'activité supplémentaire, de 4% pour les années suivantes et de 5% pour les années de travail accomplies au delà de 65 ans.

L'article 109 de la loi du 21 décembre 2006 introduit un nouveau calcul des pensions plus favorable aux salariés nés avant 1948 qui partent en retraite après soixante ans. Le salaire annuel moyen servant de base au calcul de leur pension sera calculé sur les 23 meilleures années au lieu des 25. La durée de référence pour percevoir la retraite entière sera de 156 trimestres et non de 160. Le plan senior du gouvernement se dote ainsi d'un volet sérieusement incitatif.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.