Après le retrait d'Interros, Rusal prend 25% de Norilsk

 |   |  144  mots
La holding russe Interros ayant renoncé à l'opération, c'est donc le géant de l'aluminium Rusal qui va prendre le quart du capital du groupe minier spécialisé dans le nickel.

Le bras de fer autour du groupe minier russe Norilsk Nickel est achevé. Le géant de l'aluminium Rusal a annoncé ce vendredi qu'il allait acquérir 25% du groupe minier auprès du groupe Onexim de l'homme d'affaires russe Mikhaïl Prokhorov, la holding russe Interros ayant renoncé à l'opération.

"Rusal va mettre en oeuvre l'accord pour le rachat de 25%" conclu en novembre avec Onexim, a annoncé le groupe dans un communiqué. La transaction était conditionnée à la non acceptation d'une offre de rachat de 25% de Norilsk Nickel faite par Onexim à l'oligarque Vladimir Potanine.

La holding russe Interros, dirigée par Vladimir Potanine, a renoncé vendredi à acquérir ces 25%. "Nous n'avons pas examiné cette proposition comme une offre réelle, en conséquence nous n'y réagirons pas", a déclaré le directeur général d'Interros, Andreï Klichas, cité par l'agence russe Interfax.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :