Les ventes de Prudential plombées au Royaume-Uni, dopées en Asie

 |   |  212  mots
L'assureur britannique enregistre une hausse de ses affaires nouvelle de 8%. Si les ventes reculent fortement au Royaume-Uni, l'activité en Asie compense cette baisse.

L'assureur britannique Prudential a annoncé une hausse de ses affaires nouvelles de 8% au premier trimestre en normes APE (Annual premium equivalent), à 640 millions de livres (955 millions d'euros).

Toutefois, les ventes ont reculé de 23% au Royaume-Uni pour atteindre 183 millions de livres. Prudential a imputé cette baisse essentiellement à un accord de réassurance sur les pensions de retraite avec l'assureur Royal London, portant sur 66 millions de livres.

La progression des ventes est surtour à mettre à l'actif des activités en Asie, où les nouvelles ventes ont progressé de 34% à 277 millions de livres. Aux Etats-Unis, les affaires nouvelles ont augmenté de 21% à 180 millions de livres.

Les entrées dans la division de gestion d'actifs M&G se sont élevées à 1,4 milliard de livres au premier trimestre, en baisse de 22%. En Asie, les entrées se sont élevées à 600 millions de livres, en hausse de 18%.

Fin janvier, Prudential a vendu à la banque américaine Citigroup sa filiale de banque en ligne Egg pour 1,1 milliard de dollars. L'assureur fait l'objet depuis plusieurs mois de rumeurs de rachat. Le titre Prudential a d'ailleurs progressé de près de 15% depuis début mars. Récemment, le marché prêtait à la banque HSBC des velléités sur Prudential. L'an passé, Prudential avait refusé de se marier avec son compatriote et homologue Aviva.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :