Concentration dans le transport aérien indien

 |   |  321  mots
Le transporteur à bas coûts Air Deccan va se fondre dans la compagnie haut de gamme Kingfisher Airlines.

Le secteur aérien en Inde, extrêmement concurrentiel, est en plein bouleversement. Deux compagnies aériennes indiennes privées ont annoncé mercredi soir leur fusion afin de réduire leurs coûts et doper leurs bénéfices dans un secteur en pleine expansion mais soumis à une concurrence acharnée. Ainsi le transporteur à bas coûts Air Deccan va se fondre dans la compagnie haut de gamme Kingfisher Airlines, propriété du patron du troisième groupe mondial de spiritueux United Breweries (UB), Vijay Mallya. Ce dernier possèdait déjà depuis juin dernier 26% d'Air Deccan avant de porter sa part à 46% en octobre. La nouvelle entité fusionnée portera le nom de Kingfisher, qui est aussi la marque de bière du groupe UB.

Les compagnies publiques Air India (internationale) et Indian (intérieure) viennent de fusionner pour former un transporteur d'envergure mondiale. La première compagnie privée, Jet Airways, a acheté en avril sa concurrente Air Sahara pour 340 millions de dollars et en a fait un transporteur à bas coûts, baptisé JetLine. Depuis la libéralisation du secteur il y a dix ans, une dizaine de compagnies répondent à la frénésie de voyages d'affaires et d'agrément de dizaines de millions d'Indiens issus des classes moyennes. Quatorze autres transporteurs attendent leur autorisation d'exploitation en Inde.

Si le transport aérien dans ce pays connaît la croissance la plus forte au monde (+7,7% par an) et devrait la conserver jusqu'en 2025, l'extrême concurrence entre les compagnies entraîne une compétition très rude. Le pays commandera 911 avions pour 86 milliards de dollars au cours des vingt prochaines années, a calculé Boeing. Airbus estime que l'Inde aura besoin de 1.100 appareils d'ici à 2025. Mais les compagnies locales ont aussi perdu au total 500 millions de dollars au cours de l'année budgétaire 2006 (achevée fin mars 2007), à cause de la hausse des prix du pétrole et des achats d'appareils.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :