Agriculture : FNSEA et Jeunes Agriculteurs s'orientent vers une victoire absolue aux élections agricoles

 |   |  440  mots
A l'issue des élections des chambres d'agriculture, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs apparaissent comme les grands gagnants. La Confédération Paysanne perdrait sa deuxième place au profit de l'organisation de droite Coordination Rurale. Ce qui donne une tendance sur l'humeur du monde rural à quelques semaines de la présidentielle.

La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA), les représentants du syndicalisme majoritaire, apparaissent comme les grands gagnants lors des élections des Chambres d'Agriculture qui ont eu lieu du 20 au 31 janvier par correspondance. Sur les 164.191 premiers suffrages exprimés, dans 40% des départements, soit 45% des suffrages à dépouiller, l'alliance FNSEA-JA a recueilli 52,48% dans le collège exploitants agricoles, soit la majorité absolue, contre 52,79% en 2001, selon une première estimation du ministère de l'Agriculture publiée hier soir.

"Je suis très satisfait de cette confiance renouvelée. Cela nous donne un poids supplémentaire quand nous allons rencontrer les candidats à l'élection présidentielle", a déclaré à l'AFP le président de la FNSEA, Jean-Michel Lemétayer. La Coordination Rurale ravirait la deuxième place à la Confédération Paysanne. Le syndicat présidé par François Lucas obtient pour le moment 19,52% des suffrages dépouillés contre 12,15% en 2001.

"Les agriculteurs qui nous ont rejoint rejettent le fatalisme et ont une vision de l'agriculture sur 20 ou 30 ans et non sur 2 ou 3 ans comme la Commission européenne", s'est félicité le président de la Coordination Rurale, apparue en 1995, présente pour la première fois dans tous les départements.

La Confédération Paysanne, handicapée par l'absence de José Bové qui avait animé sa campagne en 2001, régresserait, passant de 26,82% à 18,83%. "José Bové a manqué par certains aspects de son charisme à la campagne et son engagement politique a peut-être semé le trouble chez des paysans qui n'ont pas fait le distinguo", a reconnu Régis Hochard, le porte-parole de la Confédération Paysanne.

Enfin le Modef (Mouvement des défenses des exploitations familiales), surtout présent dans le Sud-Ouest, continuerait à perdre encore un peu de sa représentativité, passant de 2,90% à 2,72%.

Le ministre de l'Agriculture Dominique Bussereau s'est réjoui de ces résultats, notamment de la perte d'influence de la Confédération Paysanne et de l'avancée de la Coordination Rurale, un syndicat qui se situe "à la droite de la droite". "Si quelqu'un cherchait une percée à gauche, il est encore en train de courir après", a ajouté le ministre de l'Agriculture. Les résultats définitifs de l'ensemble des collèges, dont celui des salariés, ne seront connus qu'en fin d'après-midi, a précisé le ministère de l'Agriculture.

Le 20 mars, les présidents des 94 chambres départementales et les 21 présidents des chambres régionales se réuniront à Paris pour élire le président de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA). Seul candidat à l'heure actuelle, Luc Guyau, ancien président de la FNSEA, devrait être réélu facilement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :