General Motors cède ses petits utilitaires à Navistar

Le premier fabricant automobile mondial a signé un accord pour vendre sa filiale d'utilitaires de moyenne taille au fabricant de camions Navistar International.

General Motors tient l'occasion d'éponger une partie de sa perte, qui s'est nettement aggravée au trimestre dernier (latribune.fr du 7 novembre). Le constructeur automobile américain a confirmé jeudi les informations de presse lui prêtant l'intention de céder sa filiale d'utilitaires de taille moyenne à son compatriote Navistar, l'un des plus importants constructeurs de camions et de moteurs aux Etats-Unis.

Dans un communiqué commun, les deux parties annoncent avoir signé un protocole d'accord, non contraignant, en vertu duquel Navistar achèterait certains actifs et droits de propriété intellectuelle et de distribution de l'activité utilitaires moyens de General Motors (GM) et en particulier des marques GMC et Chevrolet. Cet accord inclut également les prestations de services liées à cette activité.

Une fois l'opération complètement bouclée, normalement l'année prochaine, la production des véhicules concernés sera transférée de l'usine de Flint de GM, dans le Michigan, à un site de Navistar non encore défini. Mais, selon les deux groupes, ils continueront à être distribués aux Etats-Unis et au Canada via le réseau de concessionnaires de GM.

Les termes financiers de l'accord n'ont pas été dévoilés mais selon un analyste de Bear Stearns & Co., cette activité peut être évaluée à 500 millions de dollars. Une goutte d'eau comparé aux 39 milliards de pertes nettes enregistrés par GM au troisième trimestre. Cela dit, cette perte étant due en majorité à une charge exceptionnelle, l'opération devrait tout de même apporter une petite bouffée d'air au constructeur automobile.

"Cet accord est une nouvelle étape dans le plan de GM qui consiste à se concentrer sur le design, la fabrication et la vente de voitures et de "light trucks" [NDLR: 4x4, pick-up et monospaces]", explique le communiqué du constructeur. De fait, les utilitaires moyens n'entrent plus dans la stratégie de GM et, avec 59.000 véhicules vendus par an, ne représentent pas plus de 7% des ventes mondiales annuelles du constructeur.

GM a déjà cédé 21 milliards de dollars d'actifs ces trois dernières années. Il a notamment cédé l'an dernier une majorité de contrôle (51%) de sa division de services financiers GMAC à un consortium, pour 14 milliards de dollars, et a vendu en août sa filiale Allison Transmission aux fonds Carlyle et Onex pour 5,6 milliards de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.