Décision à l'automne pour le second porte-avions français

 |   |  244  mots
Nicolas Sarkozy a déclaré ce vendredi qu'une décision sur le second porte-avions sera annoncée "à l'automne", à l'occasion du prochain sommet franco-britannique. Une collaboration entre la France et la Grande-Bretagne est toujours d'actualité.

Evoquée à de nombreuses reprises durant la campagne présidentielle, la construction d'un second porte-avions français sera finalement tranchée à l'automne. Nicolas Sarkozy l'a annoncé ce vendredi lors d'un point presse avec le Premier ministre britannique Gordon Brown. "Nous avons convenu que nous pourrions faire des annonces au moment du conseil franco-britannique", a ainsi déclaré le président de la République, réaffirmant que sa "volonté de travailler avec les Anglais est totale" et que "la crédibilité de la défense européenne repose sur la collaboration entre le Royaume-Uni et la France".

Les deux pays envisagent en effet de collaborer pour construire trois porte-avions, dont deux destinés à la marine britannique, afin de faire baisser les coûts. "Nous avons besoin de travailler tranquillement, dans la discrétion pour aboutir à un certain nombre de résultats", a cependant précisé Nicolas Sarkozy. "Je dois revoir l'ensemble des programmes de la défense pour rendre un certain nombre d'arbitrages" en matière budgétaire.

Estimé à plus de 2,5 milliards d'euros, la construction de ce second porte-avions, aux côtés du Charles-de-Gaulle, permettrait à la France de toujours disposer d'un appareil opérationnel. En dépit d'un contexte budgétaire tendu, le président s'était engagé à donner "les moyens nécessaires pour que la sécurité de la France, en toutes circonstances, soit garantie". "C'est mon premier devoir et c'est donc ma première priorité", avait-il ajouté à la veille du 14 juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :