Eurotunnel fait mardi son grand retour en Bourse et détaille son OPE

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son plan de sauvegarde, validé par la justice, le groupe exploitant le tunnel sous la Manche a annoncé vendredi soir les modalités de son Offre publique d'échange pour se relancer sous la forme d'une nouvelle société avec une dette réduite de plus de moitié. Eurotunnel, dont l'action a été suspendue depuis le 12 mai dernier, fera mardi son retour à la Bourse de Paris. Le groupe prévoit une baisse d'activité en 2007 liée à la suppression de la "charge minimale d'utilisation" (MUC), à savoir un niveau de péages forfaitaire réglés par les sociétés ferroviaires.

Eurotunnel a annoncé ce vendredi soir dans un communiqué les modalités de l'offre publique d'échange (OPE) de la nouvelle société Groupe Eurotunnel, qui offrira une action ordinaire, plus un bon de souscription, pour chaque action Eurotunnel SA détenue.

Cette OPE s'inscrit dans le cadre d'un plan de sauvegarde approuvé par les créanciers du groupe, qui permet de diviser par deux une dette ayant culminé à 9,1 milliards d'euros. Les actionnaires actuels ne détiendront plus qu'au minimum 13% de la nouvelle structure.

Suspendue depuis le 12 mai dernier, la cotation d'Eurotunnel reprendra mardi en Bourse de Paris. L'action Eurotunnel restait sur un dernier cours de 0,44 euro.

Par ailleurs, le nouveau groupe prévoit de réaliser en 2007 un chiffre d'affaires de 735,8 millions d'euros, en baisse de 11,35% par rapport à 2006, avant 751,5 millions en 2008 puis 777,3 millions en 2009, selon un document remis par Eurotunnel à l'Autorité des marchés financiers (AMF) dans le cadre du plan de sauvegarde.

Une baisse d'activité que le groupe explique pour l'essentiel par la suppression de la "charge minimale d'utilisation" (MUC), à savoir un niveau de péages forfaitaire réglés par les sociétés ferroviaires indépendamment du trafic réel transitant par le tunnel. en novembre 2006.

Ces prévisions figurent dans le document de base relatif au Groupe Eurotunnel SA et à son pendant britannique Eurotunnel Group UK Plc, sociétés destinées à remplacer les entités actuelles Eurotunnel SA et Eurotunnel Plc dans le cadre du plan de sauvegarde d'Eurotunnel. Le document de l'AMF a été enregistré mercredi.

Eurotunnel avait annoncé début mars avoir réalisé en 2006 un chiffre d'affaires de 830 millions d'euros. Le groupe prévoit aussi un bénéfice opérationnel courant de 241,1 millions d'euros en 2007, en baisse de 26% par rapport aux 326 millions annoncés pour 2006. Selon le "plan de marche" avancé par le groupe, Eurotunnel prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 751,5 millions en 2008 et de 777,3 millions en 2009.

Conformément au plan de sauvegarde, la dette qui sera supportée par Groupe Eurotunnel SA sera de 4,16 milliards d'euros, sous forme d'un nouvel emprunt. Du même coup, les intérêts payés par le groupe seront moindres qu'auparavant.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.