Areva : l'américain PPL choisit la technologie EPR

 |   |  273  mots
L'électricien américain va déposer sa demande auprès de la NRC, Commission américaine de sûreté nucléaire, avant fin 2008.

L'électricien PPL va demander aux autorités américaines une licence "pour la construction et l'exploitation" d'un réacteur nucléaire EPR à Susquehanna, en Pennsylvanie, selon un communiqué publié ce vendredi par Areva, qui détient la technologie des EPR, c'est-à-dire des réacteurs de troisième génération d'environ 1.600 mégawatts, plus puissants que ceux conçus dans les années 80.

PPL entend déposer sa demande auprès de la NRC, Commission américaine de sûreté nucléaire, "avant la fin 2008", précise, pour sa part, le groupe américain dans un communiqué séparé. PPL va préparer le dossier de certification avec UniStar Nuclear Energy, société commune de l'électricien américain Constellation Energy et du français EDF, avec lesquels PPL a signé un contrat.

"La technologie des réacteurs à eau pressurisée a fait ses preuves depuis longtemps et l'EPR est doté des plus robustes systèmes de sûreté", fait valoir Bryce L. Shriver, chargé du développement de la stratégie nucléaire de PPL, cité dans les deux communiqués.

PPL s'inscrit dans la longue liste des électriciens américains qui, comme Constellation, AmerenUE, Alternate Energy Holdings Inc. et Amarillo Power, "estiment que l'EPR répond au mieux à leurs critères d'investissements, en termes économiques comme en termes de sûreté", s'est félicité de son côté Bernard Estève, président d'Areva en Amérique du Nord.

Le groupe français Areva a annoncé le 11 décembre avoir déposé le dossier de certification de l'EPR auprès de l'autorité de sûreté nucléaire américaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :