Citigroup aurait refusé une proposition de fusion de Bank of America

Si l'information se confirme, elle illustre le fait que la fragilisation des grands établissements financiers américains du fait de la crise du subprime ouvre peut-être la voie à de grandes manoeuvres.

Selon le Wall Street Journal, le géant bancaire américain Citigroup aurait rejeté une approche informelle de Bank of America en vue d'une fusion.

Si l'information se confirme, elle illustre le fait que la fragilisation des grands établissements financiers américains du fait de la crise du subprime, ces prêts immobiliers à risque qui ont causé la tempête boursière et financière amorcée cet été, ouvre peut-être la voie à de grandes manoeuvres.

Citigroup, rebaptisé Citi, a particulièrement souffert de cette crise avec une exposition chiffrée à onze milliards de dollars au maximum (mais qui, selon certains, pourrait être bien supérieure) et le départ forcé de son président Charles Prince à qui la direction cherche actuellement un successeur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.