Wall Street termine en ordre dispersé

Les marchés d'actions américains au terme d'une séance très volatile, clôturent finalement en hausse dans le sillage des bons résultats trimestriels de Hewlett-Packard et les prévisions de la Réserve Fédérale et ce malgré la hausse des cours du pétrole, qui teste à nouveau la barre des 98 dollars le baril.

Les indices américains, clôturent finalement la séance en hausse alors que la Réserve Fédérale a abaissé ses prévisions de croissance pour 2008 et que le brut repart à la hausse. Du côté de l'actualité des entreprises, Hewlett-Packard est en hausse après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Du côté des valeurs financières, Freddie Mac chute de 28% après avoir annoncé des pertes plus lourdes que prévu et avoir pointé une éventuelle baisse de son dividende. Dans le secteur de la distribution, Target cède 4% après s'être également plié à l'exercice de la publication de résultats. Enfin, l'équipementier médical Medtronic s'adjuge plus de 7% après avoir dévoilé des comptes trimestriels supérieurs aux prévisions.

Sur le front de l'économie, le Département du Commerce a indiqué que les mises en chantier ont, au mois d'octobre, progressé de 3% à 1.23 million d'unités en rythme annualisé contre 1.17 million d'unités pressenti par les investisseurs. Parallèlement, le nombre de permis de construire délivrés recule de 6.6% à 1.18 million d'unités en annualisé, au plus bas depuis juillet 1993. Enfin, en début d'après-midi, la Réserve Fédérale a publié le compte-rendu de sa réunion du 31 octobre dernier. Le comité de politique monétaire indique que la décision de baisser les taux a été motivée par de substantiels risques pour l'économie et que le mouvement de baisse est à considérer comme une assurance contre un accès de faiblesse. Par ailleurs, la Fed a publié ses prévisions pour l'économie américaine et table sur un ralentissement de la croissance en 2008 entre 1.8% et 2.5% contre 2.45% cette année. Le taux de chômage devrait, pour sa part, s'inscrire en hausse à 4.9% sur le dernier trimestre 2008. Par ailleurs, la banque centrale souligne que l'inflation devrait rester contenue et que l'indice des dépenses personnelle devrait progresser de 1.8% à 2.1% sur l'année contre 2.95% cette année.

Le Dow Jones clôture en hausse de 0.40% à 13 010.14 points. Le Nasdaq Composite progresse de 0.13% à 2 596.81 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, s'adjuge 0.45% à 1 439.70 points.

Du côté des valeurs, on retiendra Hewlett-Packard, qui termine la séance sur un gain de 0.24% à 49.56 dollars. Le fabricant d'ordinateurs a publié, hier soir après la clôture, ses comptes pour le quatrième trimestre. Les bénéfices sont en hausse à 2.2 milliards de dollars contre 1.7 milliard de dollars reporté un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le résultat par action ressort à 86 cents contre 82 cents attendus en moyenne par les analystes. Le chiffre d'affaires, pour sa part, progresse à 28.3 milliards de dollars contre 24.6 milliards de dollars l'année dernière à la même époque. Pour le trimestre en cours, Hewlett-Packard souligne qu'il table sur des revenus de l'ordre de 27.4 à 27.5 milliards de dollars pour un résultat par action 80 cents. Enfin, pour l'ensemble de l'exercice 2008, le fabricant anticipe une croissance de 7% de ses revenus à 111.5 milliards de dollars pour un résultat par titre de 3.32 à 3.37 dollars.

Dans le secteur de la santé, Medtronic s'adjuge 7.01% à 48.42 dollars. L'équipementier a annoncé, pour son deuxième trimestre, une baisse de ses bénéfices à 666 millions de dollars contre 681 millions de dollars enregistrés un an plus tôt. Le bénéfice par action s'établit à 58 cents contre 56 cents pressentis par le marché. Le chiffre d'affaires sur la période est en hausse à 3.12 milliards de dollars contre 3.08 milliards de dollars il y a un an.
Du côté des valeurs financières, Freddie Mac recule de 28.69% à 26.74 dollars. Le spécialiste des prêts hypothécaires a vu, au troisième trimestre, ses pertes se creuser à 2.03 milliards de dollars, ou 3.29 dollars par titre, contre 715 millions de dollars, ou 1.17 dollar par action, reportés un an plus tôt. L'établissement indique qu'il a engagé un conseil pour étudier les différentes options afin de lever des capitaux. Enfin, Freddie Mac indique qu'il étudie la possibilité de réduire de 50% le montant de son dividende.

Dans le secteur immobilier, D.R. Horton s'adjuge 2.49% à 11.53 dollars. Le constructeur de maisons s'est également plié à l'exercice de la publication de résultats et a annoncé, pour le trimestre clos à fin septembre, des pertes de 50.1 millions de dollars contre un bénéfice de 277.7 millions de dollars enregistré un an plus tôt. Ramenée à une action, la perte ressort à 16 cents, mieux que les 66 cents pressentis par les opérateurs. Le chiffre d'affaires est en repli à 3.1 milliards de dollars contre 4.8 milliards de dollars l'année dernière et soit 200 millions de dollars de plus que les projections du marché.

Dans le secteur de la distribution, Target est en repli de 4.10% à 51.69 dollars. La chaîne de supermarchés a annoncé, pour le troisième trimestre, une baisse de ses profits à 483 millions de dollars contre 506 millions de dollars reportés un an plus tôt. Le résultat par action ressort à 56 cents, nettement en dessous des 62 cents attendus en moyenne par les intervenants. Le chiffre d'affaires est en hausse à 14.84 milliards de dollars contre 13.57 milliards de dollars il y a un an avec une hausse de 3.7% de la fréquentation. Target en profite pour maintenir ses prévisions de croissance de ses ventes à périmètre comparable pour le mois de novembre, à savoir 2 à 4%. Enfin, le distributeur indique que son conseil d'administration a donné son accord pour un nouveau programme de rachat de titres d'un montant de 10 milliards de dollars.

Toujours dans le secteur de la distribution, United Natural Foods progresse de 6.63% à 28 dollars. La chaîne de magasins spécialisés dans la distribution de produits organiques a vu, au premier trimestre, ses profits progresser de 9.1% à 13.6 millions de dollars. Le bénéfice par action s'établit à 32 cents, en ligne avec les attentes. Les revenus sont en hausse de 14% à 736.4 millions de dollars. Le distributeur profite de cette publication pour relever ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice et table désormais sur des revenus de l'ordre de 3.27 à 3.35 milliards de dollars contre 3.05 à 3.13 milliards de dollars auparavant. Le résultat par action pour l'exercice en cours devrait s'établir entre 1.40 et 1.45 dollar.

Sur le marché des changes, le dollar clôture la séance en repli, alors que le marché table sur une nouvelle baisse des taux d'intérêts. La devise européenne clôture la séance en hausse, au dessus de la barre des 1.48, à 1.4812 contre 1.4667 la veille et après avoir testé un nouveau plus haut historique à 1.4823 plus tôt dans la journée. La devise japonaise, pour sa part, marque une pause et clôture la séance en baisse, au dessus de la barre des 110 yens pour un dollar, à 110.02 contre 109.83 lundi.

Sur les marchés obligataires, les taux, après le fort mouvement de détente de la veille, se tendent légèrement. Le 2 ans finit la séance à 3.22% contre 3.15% la veille. Le 5 ans termine à 3.56% contre 3.55% lundi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 2 points de base à 4.09%.

Le pétrole s'inscrit en hausse avant la publication, demain, de statistiques sur les réserves. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance janvier clôture en hausse, au dessus de la barre des 98 dollars le baril, à 98.03 dollars contre 94.64 dollars la veille.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.