La croissance ralentit au premier trimestre dans la zone euro

 |   |  339  mots
La croissance économique de la zone euro a ralenti à 0,6% au premier trimestre, contre 0,9% au quatrième trimestre 2006, selon Eurostat. La Commission européenne maintient ses projections de croissance pour la zone euro aux deuxième et troisième trimestres, et abaisse celle du quatrième trimestre.

La croissance économique de la zone euro a ralenti à 0,6% au premier trimestre, contre 0,9% au quatrième trimestre 2006, selon la première estimation publiée ce mardi par l'office statistique européen Eurostat. Comparé au premier trimestre 2006, le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 3,1%, contre 3,3% au trimestre précédent. Ces chiffres sont conformes aux dernières prévisions économiques de la Commission européenne datant du 7 mai.

Pour l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne, la croissance s'établit à 0,6% sur le trimestre et 3,2% sur un an, contre respectivement 0,9% et 3,5% au trimestre précédent. La croissance européenne dépasse nettement celle des Etats-Unis, note Eurostat. En fort ralentissement, l'économie américaine n'a crû que de 0,3% au premier trimestre, et de 2,1% sur un an.

Les grandes économies européennes ont toutes observé un fléchissement, plus ou moins marqué. L'Allemagne, première économie du continent, voit sa croissance divisée par deux à 0,5% au premier trimestre (contre 1% au trimestre précédent, révisé en hausse), et ralentir à 3,6% en glissement annuel (contre 3,9%). Les économistes estiment cependant que l'Allemagne a bien résisté au choc de la hausse de TVA, avec un ralentissement moins prononcé que prévu.

De son côté, la France a enregistré une croissance de 0,5%, identique à celle du trimestre précédent, un chiffre inférieur aux prévisions de la Banque de France et du gouvernement. La croissance italienne a chuté, elle, conformément aux attentes, à seulement 0,2% au premier trimestre, contre 1,1% au quatrième trimestre 2006. Le PIB du Royaume-Uni a maintenu une progression de 0,7% et la croissance espagnole est restée vigoureuse à 1% sur le trimestre (contre 1,2%) et 4% sur un an.

La Commission européenne a par ailleurs maintenu mardi ses projections de croissance pour la zone euro aux deuxième et troisième trimestres, et abaissé celle du quatrième trimestre. Bruxelles prévoit ainsi une croissance de 0,4% à 0,9% aux deuxième et troisième trimestres (inchangé par rapport aux précédentes projections du 12 avril), puis entre 0,2% et 0,8% au quatrième trimestre (contre 0,3% à 0,9%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :