Appel de la BCE au respect du Pacte de Stabilité, la France visée

 |   |  193  mots
"Une application rigoureuse du Pacte de stabilité et de croissance européen est essentielle à nos yeux" a lancé Jean-Claude Trichet. Un avertissement à peine déguisé à la France.

Jean-Claude Trichet, a déclaré ce lundi à Bruxelles : "une application rigoureuse du Pacte de stabilité et de croissance européen est essentielle à nos yeux. "Certains pays de la zone euro" ont "tendance" à ne pas le respecter. "Pour toutes les raisons possibles, en particulier la cohésion de la zone euro, le Pacte est pour nous extraordinairement important et constitue un élément essentiel de l'Union économique et monétaire".

Difficile de ne pas voir dans ces propos un avertissement lancé à la France, coupable d'avoir préféré offrir des cadeux fiscaux dans son budget 2008 plutôt que de réduire son déficit. D'autant que dans le même temps, le nouveau pouvoir à Paris, Nicolas Sarkozy en tête, ne sont pas privés de critiquer la BCE, accusée de ne pas baisser les taux et de donc de peser sur la croissance.

De quoi augurer d'échanges aigres-doux lundi soir à Luxembourg où se tient une réunion de l'Eurogroupe (qui rassemble les ministres des Finances de la zone euro), à laquelle Jean-Claude Trichet va participer et au cours de laquelle la France risque une nouvelle fois de se retrouver sur la sellette.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :