Enquête de l'Antitrust italien sur la fusion entre UniCredit et Capitalia

Deux volets sont visés par l'enquête: la position dominante dans la banque de détail et les liens des deux banques avec l'assureur Generali et la banque d'affaires Mediobanca.

1 mn

L'autorité italienne de la concurrence a annoncé mardi 17 juillet 2007 l'ouverture d'une enquête sur la fusion entre les banques UniCredit et Capitalia. Elle vise deux dossiers: d'une part, les risques potentiels de création d'une position dominante, d'autre part, l'impact sur la concurrence des liens des deux banques avec l'assureur Generali et la banque d'affaires Mediobanca.

Sur le premier volet, l'Antitrust souligne qu'il existe des risques d'influence excessive de la nouvelle banque sur les dépôts de la clientèle dans plusieurs provinces, en particulier dans les régions Sicile et Latium, selon le communiqué de l'Antitrust.

Sur le second volet, l'autorité va aussi enquêter sur les effets du rapprochements dans les secteurs de l'assurance-vie et la banque d'investissement. Des liens capitalistiques, de gouvernance et personnels, relient en effet étroitement les quatre établissements financiers. Le rapprochement entre UniCredit et Capitalia a créé un groupe doté d'une forte position (18%) dans la banque d'affaires Mediobanca. Cette dernière est de surcroît le premier actionnaire de Generali, avec près de 16% du capital.

Ces liens seront soigneusement étudiés par l'Antitrust "dans un contexte qui risque d'être caractérisé par une forte réduction de la pression concurrentielle (entre les quatre parties) dans l'assurance vie et la banque d'investissement". "Il s'agit d'une décision attendue et nécessaire", a dit le président de l'Antitrust, Antonio Catricala qui a promis une enquête rapide.

Le nouveau géant, issu de la fusion entre UniCredit et Capitalia, a promis de ramener sa part dans Mediobanca à 9,37% pour ne pas être trop exposé à l'accusation de conflit d'intérêt.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.