Les mises en chantier françaises ont reculé de 9,5% de février à fin avril

 |  | 196 mots
Alors que les permis de construire ont progressé de 4,4% depuis un an, les mises en chantier, elles, reculent de 2,8% sur la même période. Après avoir atteint des sommets l'an dernier, la correction du secteur de la construction se poursuit.

La situation ne s'améliore pas sur le front des mises en chantier en France. Le nombre de permis de construire pour les logements en France a augmenté de seulement 0,1% à 139.210 de février à avril 2007, tandis que le nombre de mises en chantiers a chuté de 9,5% à 98.753, selon les chiffres publiés ce mercredi par le ministère de l'Ecologie, du développement et de l'aménagement durables. Le mois dernier, c'est un recul mois important de 6,7% sur trois mois que les mises en chantier avaient enregistré.

Le déclin actuel est en parti dû au très haut niveau de mises en chantier atteint l'an dernier, grâce aux conditions climatiques favorables, et également parce que ce secteur avait atteint les limites de sa capacité de production. Sur les 12 derniers mois, les permis de construire ont progressé de 4,4% à 578.011, et les mises en chantier reculent de 2,8% à 420.355.

Contrairement aux exportations, la construction reste néanmoins, avec la consommation, le point fort de l'économie française. Les ventes de logements neufs en France au premier trimestre de 2007 ont progressé de 12,9% par rapport au premier trimestre de l'année précédente à 37.000 unités, tirées par les ventes d'appartements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :