Face à son rival Facebook, MySpace met le cap sur les jeux

Le site communautaire veut se développer sur le lucratif marché des jeux en ligne. Il multiplie les initiatives alors que son rival Facebook gagne du terrain.

Musique, vidéos... et bientôt jeux : MySpace ne manque pas de projets pour conserver son statut de leader des sites communautaires. La filiale du géant des médias News Corp que dirige Rupert Murdoch a conclu un accord avec la société Oberion Media afin de créer une chaîne de jeux en lignes : MySpace Games qui devrait être lancée en 2008. L'objectif est de proposer des centaines de jeux aux utilisateurs du site, surtout aux adeptes du "casual gaming", le jeu occasionnel qui permet à des joueurs de tout âge d'affronter d'autres internautes.

L'annonce intervient après que MySpace eut lancé dimanche soir sa première série originale, "Roommates", qui relate la vie de quatre jeunes diplômées vivant en collocation à Los Angeles. Les spectateurs de la série sont invités à commenter ses épisodes mais aussi à suggérer des scénarios pour leur suite.

MySpace dévoile ces initiatives alors que son rival Facebook continue à gagner du terrain. Selon le cabinet ComScore, Facebook a attiré 69,3 millions d'utilisateurs en août, soit 33% de plus qu'en juin. Dans le même temps, MySpace a accusé un recul de 7,4% de ses utilisateurs, passés à 105,7 millions en août, le premier repli de son histoire.

Il n'est pas question pour Rupert Murdoch de rester les bras croisés. La semaine dernière, le magnat des médias a annoncé que MySpace allait doubler ses effectifs en 2008 pour les faire passer à 1.600 personnes. Il prévoit aussi de créer des versions locales de MySpace dans sept nouveaux pays, ce qui portera le nombre de nations couvertes par le site communautaire à 30.

Enfin, MySpace va ouvrir sa plateforme à des développeurs et sociétés extérieurs, une décision que Facebook a prise en mai, ce qui permettra au site de capter de nouveaux revenus grâce aux applications comme les "widgets". Ces "Windows gadgets" servent à accéder à des informations tels les flux RSS ou à utiliser des applications fréquentes dont la calculatrice.

MySpace et Facebook se livrent à une lutte sans merci pour capter le marché publicitaire attaché aux sites communautaires qui, selon le cabinet new-yorkais EMarketer, devrait doubler cette année à 900 millions de dollars aux Etats-Unis. Rupert Murdoch qui a racheté MySpace pour 580 millions de dollars en 2005 a estimé la valeur du site à hauteur de 16,2 milliards, la semaine dernière lors de la conférence Web2.0 de San Francisco.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.