Airbus : Pékin passe une méga commande de 12 milliards d'euros

 |   |  456  mots
L'avionneur européen a reçu une commande portant sur 160 appareils (110 A320 et 50 A330). Au prix catalogue cela représente quelque 17,4 milliards de dollars ou 12 milliards d'euros. Par ailleurs, Airbus signe l'attribution à l'industrie chinoise de 5% du futur A350.

Comme la Tribune le laissait entendre vendredi, la Chine a passé une méga commande auprès d'Airbus, puisqu'il s'agit d'un contrat portant sur 160 appareils. "Je suis particulièrement heureux des deux (réacteurs nucléaires) EPR et de la commande de 160 Airbus", a déclaré le président français Nicolas Sarkozy en visite d'Etat de trois jours en Chine, après la signature des contrats.

Selon Louis Gallois, président d'EADS maison mère d'Airbus et bien évidemment sur place pour la signature de ce méga contrat, la commande porte sur 110 A320 et 50 A330. Au prix catalogue, elle représente 17,4 milliards de dollars (12 milliards d'euros), soit proche de la commande de 20 milliards de dollars passée lors du dernier salon de Dubaï par Emirates.

Parmi les 50 A330 figurent la commande de dix appareils que la compagnie aérienne China Southern Airlines avait annoncée fin octobre, sous réserve de l'approbation des autorités chinoises et de ses actionnaires.

Parallèlement à cet immense contrat, Airbus a signé un accord avec les autorités chinoises pour confirmer son engagement d'attribuer 5% de la fabrication des structures du futur avion long courrier A350 XWB à l'industrie chinoise. En octobre 2006, les dirigeants d'Airbus avaient déjà indiqué que si le programme A350 était mis en oeuvre, l'industrie chinoise se verrait confier 5% du projet. Le programme a été effectivement lancé en décembre 2006 avec pour objectif une première livraison en 2013.

L'accord signé lundi a été conclu avec la commission du développement national et de la réforme chinoise (national development and reform commission, NDRC). Il prévoit "une coopération industrielle de haut niveau sur le développement de l'A350XWB et la fabrication, afin de développer une coopération stratégique plus étroite entre Airbus et l'industrie aéronautique chinoise". Le constructeur européen souligne que "le co-développement des lots de travaux est la condition clé pour garantir le succès de cette coopération" et il estime qu'elle "préparera une coopération possible sur de futurs programmes". Airbus a également signé lundi les grandes lignes d'un accord avec la société industrielle chinoise AVIC II pour créer d'ici au premier trimestre 2009 "un centre de fabrication commun" à Harbin (nord-est de la Chine), destiné à produire notamment des pièces en matériaux composites.

Contrat d'A350 pour la compagnie portugaise TAP
La compagnie aérienne portugaise TAP Portugal a signé un contrat de commande ferme de 12 A350 XWB, confirmant une commande de 10 appareils de la version initiale de l'A350 et l'augmentant de deux unités. La compagnie portugaise a aussi pris des options sur trois exemplaires supplémentaires, et a par ailleurs signé une lettre d'intention pour acheter huit moyens courriers A320 supplémentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :