Generali prévoit une forte hausse de son profit d'ici à 2009

 |   |  318  mots
Le troisième assureur européen a revu à la hausse ses objectifs de croissance pour combler son retard face à l'allemand Allianz et au français Axa. Les profits en 2009 devraient atteindre 3,8 milliards contre 3,1 milliards prévus en 2008.

Le premier assureur italien Generali a réactualisé son plan 2006/2008 - initié avant sa fusion avec son homologue Toro. Il vise désormais un bénéfice net de 3,8 milliards d'euros en 2009, soit une hausse de 58% sur celui de 2006. Cet objectif est supérieur aux prévisions des analystes: ces derniers s'attendaient en moyenne à ce que Generali relève sa prévision de bénéfice pour 2008 de 3,1 à 3,3 milliards d'euros et que l'italien vise les 3,65 milliards d'euros pour 2009. Le troisième assureur européen - derrière l'allemand Allianz et le français Axa - prévoit aussi une progression de son bénéfice d'exploitation à 6,5 milliards d'euros en 2009, contre 4 milliards d'euros en 2006.

Cette actualisation du plan stratégique était nécessaire en raison d'acquisitions réalisées ces derniers mois, en particulier en Europe de l'Est. "Ce plan stratégique concrétise le travail réalisé par le management et pose les bases d'une nouvelle phase de croissance en dépit d'un environnement financier qui s'annonce plus difficile que prévu", selon le président du groupe italien, Antoine Bernheim, cité dans le communiqué.

Cet objectif sera le résultat d'une vaste réorganisation du groupe. Generali a ainsi annoncé la nomination de Raffaele Agrusti, actuel directeur général, au poste de directeur financier sous la responsabilité de Giovanni Perissinotto, l'un des deux administrateurs délégués de l'assureur. L'assureur a aussi nommé deux responsables régionaux, l'un Valter Trevisani chargé en particulier de l'Allemagne, l'Europe centrale et l'Asie et l'autre, Mel Carvill, de l'Europe de l'Ouest, l'Amérique et le Moyen-Orient et des acquisitions. Le groupe a en outre nommé un responsable des opérations en Italie.

En Allemagne, son deuxième marché après l'Italie, Generali va fusionner ses deux entités Volksfursorge et AMB pour simplifier ses structures, ce qui devrait contribuer à améliorer le résultat d'exploitation de 130 millions d'euros en 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :