Kesa Electricals en négociation exclusive pour vendre But pour 550 millions d'euros

 |   |  217  mots
Kesa Electricals est entré en négociation exclusive pour la vente de sa filiale But avec un consortium de fonds d'investissement pour 550 millions d'euros. But a réalisé un chiffre d'affaires de 876 millions d'euros en 2006, en hausse de 3,5%

Kesa Electricals, distributeur britannique de matériel électrique grand public, a annoncé être en discussion exclusive avec un consortium de fonds d'investissement pour la vente de sa filiale But. Kesa avait annoncé avoir reçu des propositions le 3 juillet, mais sans en préciser les détails.

Le consortium de fonds d'investissement est composé de Colony Capital, Goldman Sachs et Merchant Equity Partners, et le montant de la vente devrait avoisiner les 550 millions d'euros. Les négociations devraient aboutir dans les prochains mois, si les instances de régulation des marchés donnent leur accord.

Troisième distributeur de matériel électrique en Europe sous diverses enseignes, Kesa est également présent en France à travers le réseau de magasins Darty, leader de son marché. But, dont la situation financière s'est redressée, est fortement concurrencé sur son activité ameublement par Conforama et Ikea. But a réalisé un chiffre d'affaires de 876 millions d'euros en 2006, en hausse de 3,5%, pour un bénéfice d'expoitation de 53 millions d'euros, en hausse de 6%.

Acquis en 1998 par Kesa, But aurait déjà pu être vendu en 2002 à un autre consortium composé d'Eurazeo, Apax, PAI et BC Partners, qui avait alors fait une offre ferme de 600 millions d'euros.

Coté à Londres, le titre Kesa atteignait 231,5 pence à la mi-journée, soit une hausse de 3,9%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :