Le Crédit Agricole provisionne massivement face à la crise des marchés du crédit

La banque verte a annoncé ce jeudi soir qu'elle va passer de lourdes provisions suite à la crise qui affecte les marchés financiers. Son résultat 2007 sera impacté à hauteur de 1,6 milliard d'euros après impôts. Sa filiale de banque de financement Calyon terminera l'année dans le rouge.

Le Crédit Agricole tire les conséquences de la crise du subprime: la banque a annoncé jeudi soir qu'elle va passer de nouvelles provisions sur ses instruments financiers exposés à la crise des marchés du crédit. Des mesures qui pèseront sur ses résultats à hauteur de 2,5 milliards d'euros, ou 1,6 milliard après impôts. En conséquence, sa banque d'investissement et de financement Calyon terminera l'exercice dans le rouge.

Dans un communiqué publié en fin d'après-midi, le Crédit Agricole affirme vouloir ainsi "prendre acte des niveaux de dépréciation retenus par de grands acteurs mondiaux". Tout récemment, de nombreuses grandes banques de la planète, comme Morgan Stanley ou Citigroup, ont provisionné massivement les pertes liées aux perturbations des marchés du crédit.

La banque verte a donc décidé de "renforcer sa politique déjà rigoureuse de dépréciation des instruments financiers exposés à cette crise". Elle va procéder, en particulier, à un "renforcement sensible de la provision collective pour risques de contrepartie sur les instruments dérivés de crédit".

Il en résultera, précise-t-elle dans son communiqué, un impact sur son résultat net d'environ 1,6 milliard d'euros, soit 2,5 milliards avant impôts. C'est sa filiale Calyon qui sera la plus touchée. Elle terminera donc l'exercice 2007 en perte.

La banque veut malgré tout rassurer quant à la portée de cette initiative. Elle rappelle donc que "cette approche prudente s'inscrit dans un contexte de grande solidité financière et n'est pas de nature à remettre en cause le respect d'une cible interne de ratio Tier 1 comprise entre 7,5 et 8,0%, tant au 31 décembre 2007 qu'au 31 mars 2008, et ce sans émission d'actions ordinaires". La banque ajoute enfin que ces mesures n'entraîneront pas de baisse du dividende au titre de 2007.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.