Sony reste optimiste pour la PlayStation 3

Malgré des ventes décevantes de sa console nouvelle génération, Howard Stringer, PDG de Sony, a rassuré les actionnaires du groupe en prédisant un succès commercial pour la PlayStation 3.

Leader incontesté et incontestable du marché florissant des consoles de jeu vidéo depuis le lancement de la PlayStation en décembre 1994, Sony connaît de grosses difficultés pour imposer la dernière version de sa console. Une situation qui n'inquiète guère Howard Stringer, PDG du géant japonais de l'électronique. "Honnêtement, pour la PlayStation 3, le schéma des précédentes versions se reproduit à l'identique", a-t-il expliqué ce jeudi lors de l'assemblée générale des actionnaires du groupe.

Les deux premières versions de la console de Sony se sont chacune vendues à plus de 100 millions d'exemplaires dans le monde. Mais, mis à mal par la concurrence de la Wii de Nintendo, à laquelle s'ajoute la X-Box 360 de Microsoft aux Etats-Unis et en Europe, la PlayStation 3 ne s'est écoulée qu'à 2,3 millions d'exemplaires depuis son lancement en novembre 2006. Le positionnement haut de gamme de la console, équipé d'un lecteur DVD haute définition Blue-Ray, n'a donc pas encore porté ses fruits.

En cause, un prix bien supérieur à la concurrence et la faiblesse du catalogue de jeux disponibles. Deux problèmes que Sony promet de résoudre dans les prochains mois. Début juin, Ryoji Chubachi, un des principaux dirigeants du groupe, a évoqué une possible baisse du prix de la PlayStation 3. Vendue à 599 euros, cette dernière est en effet la console la plus chère du marché et a bien du mal à rivaliser avec la Wii et la X-Box 360, vendues respectivement à 250 et 299 euros.

Pour dynamiser les ventes de sa console, Sony va mettre l'accent sur le nombre de jeux disponibles et promet au moins 380 nouveaux titres d'ici mars 2008 pour renforcer un catalogue plutôt pauvre. "Les jeux sont la clé pour accélérer la croissance des ventes", a résumé Howard Stringer. Un sentiment partagé par Kazu Ejiri, analyste chez Deutsche Securities: "La plupart des jeux populaires de la PlayStation 2 n'ont pas encore été lancés sur la PlayStation 3, n'incitant pas les joueurs à l'acheter".

L'an passé, la division jeux de Sony a affiché une perte opérationnelle de 232 milliards de yens (1,9 milliard de dollars). "Nous perdons toujours de l'argent sur les machines au lancement et nous le regagnons ensuite sur les ventes de jeux", a rassuré le PDG de Sony.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.