Un actionnaire risque de bloquer la vente de Qantas à un consortium privé

Balance Equity Management qui détient 4 % du capital de la compagnie aérienne australienne refuse l'offre du consortium privé Airlines Partners Australia. Or ce dernier a besoin de l'accord d'au moins 90 % des actionnaires pour réaliser son acquisition. Une opération dont le montant s'éléve à 8,9 milliards de dollars.

L'opération de rachat de la compagnie aérienne australienne Qantas par un consortium privé pour 8,9 milliards de dollars américains risque d'être compromise après le refus d'un actionnaire d'apporter ses titres à l'opération.De fait, le consortium Airline Partners Australia (APA), qui a besoin de l'accord d'au moins 90% des actionnaires, se heurte au refus de Balance Equity Management d'entériner son offre à 5,45 dollars australiens par action (4,39 dollars américains).

Balance Equity, qui détient 4% de la compagnie australienne, a justifié sa décision par les bonnes performances du titre Qantas sur la Bourse australienne depuis l'offre du fonds présentée en décembre 2006. De son côté, APA, emmené par la banque australienne Macquarie, a indiqué qu'il s'était déjà assuré de 29% de Qantas et qu'il prolongeait de 17 jours son offre censée arriver à terme le 3 avril.

"Airline Partners Australia envisage une série d'options à la lumière de cette décision", a indiqué le consortium aujourd'hui dans un communiqué. Début mars, les autorités australiennes avaient donné leur feu vert à ce rachat spectaculaire après que le consortium eut accepté de garder en Australie la maintenance et la réparation et de poursuivre les services régionaux. La vente a été jugée conforme aux statuts de Qantas, qui stipulent que la compagnie doit rester détenue au moins à hauteur de 51% par des capitaux australiens.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.