Citigroup en embuscade sur ABN Amro

Des responsables de la banque américaine pousseraient le PDG Charles Prince à lancer une offre non sollicitée sur la banque néerlandaise déjà convoitée par Barclays. HSBC n'est en revanche pas intéressée.

Citigroup pourrait entrer dans la course pour la prise de contrôle d'ABN Amro. Quatre jours après l'annonce de discussions entre la banque néerlandaise et la britannique Barclays, le Wall Street Journal croit savoir ce vendredi matin que le géant américain pourrait se mettre sur les rangs. Les deux établissements ont des activités complémentaires aux Etats-Unis et en Amérique Latine.

L'action ABN Amro a réagi par un gain de 0,54 % à 31,91 euros ce matin à Amsterdam. Selon le quotidien, certains responsables de l'établissement financier américain pousseraient le PDG Charles Prince à formuler une offre, qui prendrait toutefois un caractère hostile en raison des "négociations exclusives" déjà engagées entre les deux européens. Or, en matière bancaire, les offres publiques d'achat non sollicitées sont généralement vouées à l'échec.

Si toutefois l'opération réussissait, il s'agirait de la plus importante fusion financière jamais réalisée dans le monde. La capitalisation boursière d'ABN Amro dépasse désormais les 60 milliards d'euros. Une manifestation d'intérêt de la part de Citigroup ne serait pas pour déplaire à Chris Hohn, patron du hedge fund activiste TCI, propriétaire d'environ 1 % d'ABN Amro. Celui-ci a invité le conseil d'administration de la banque néerlandaise à examiner d'autres propositions que celle de Barclays.

TCI ne pourra en revanche compter sur HSBC pour faire monter les enchères. Stephen Green, président du conseil d'administration du géant britannique a indiqué ce vendredi matin à Hong Kong qu'il n'était pas intéressé par ABN. Sa priorité va aux marchés émergents.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.