Dubai Aerospace lorgne à son tour les sites d'Airbus à céder

 |   |  275  mots
Le patron de la jeune mais riche société de services aéronautiques et aéroportuaires nourrit de larges ambitions dans l'aéronautique. Les six à sept sites d'Airbus à céder sont pour lui une cible alléchante.

Bob Johnson, le patron de la jeune société de services aéronautiques et aéroportuaires Dubai Aerospace Enterprise (DAE), déclare ce vendredi au quotidien Süddeutsche Zeitung qu'il s'intéresse aux usines mises en vente par l'avionneur européen Airbus, grande filiale du groupe EADS.

Dans le cadre de son plan de restructuration Power8, Airbus a annoncé son intention de se séparer partiellement ou totalement de six voire de sept usines. Il s'agit des sites français de Méaulte dans la Somme et de Saint-Nazaire Ville, de Filton en Grande-Bretagne, et en Allemagne de Laupheim, Varel, Nordenham et à l'étude Ausbourg.

Devant le nombre croissant de marques d'intérêts pour ses sites à céder et les déclarations tardives de certains - comme le groupe allemand de machines indutrielles Voith -, Airbus semble avoir a décidé de reporter de fin août à fin septembre le choix des repreneurs.

DAE, détenu par l'Emirat de Dubaï et la famille régnante Al Maktoum, ne sera pas un candidat à prendre à la légère. Ses actionnaires comptent investir 15 milliards de dollars soit 11 milliards d'euros au cours des prochaines années pour développer un grand groupe aéronautique.

DAE a acquis récemment plusieurs sociétés de maintenance et veut prendre une part majoritaire dans l'aéroport d'Auckland en Nouvelle-Zélande. Le groupe dubaïote s'intéresse également à celui de Gatwick, à Londres. Il nourrit enfin des ambitions dans la location d'avions dont il souhaite devenir le numéro trois mondial et prévoit pur cela de passer des commandes auprès d'Airbus et Boeing au courant de l'année prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :