Ciments Français fait ses premiers pas au Koweït avec Hilal Cement

 |   |  238  mots
Ciments Français continue son expansion internationale en lançant une offre d'achat de 51 % du capital sur le koweïtien Hilal Cement. Si l'opération aboutit, le groupe sera présent dans 20 pays.

Ciments français, la filiale du groupe italien de matériaux de constructions Italcementi, a lancé une offre d'achat de 51 % du capital de Hilal Cement Company, cotée à la Bourse du Koweït. Selon les termes de l'accord, qui a reçu l'aval des autorités boursières koweïtiennes, le prix de l'action est fixé à 0,76 dinar (1,93 euro), ce qui valorise la société cible à près de 66 millions d'euros.

En exploitant deux terminaux d'importation situés dans le sud de l'émirat, la société koweïtienne dispose d'une capacité d'un million de tonnes. En pleine expansion, Hilal Cement a dégagé un chiffre d'affaires de 48 millions d'euros en 2006. Selon le groupe français, le Koweït devrait voir dans les années à venir sa demande de ciment s'accroître fortement.

Avec cette opération, Ciments Français confirme son dynamisme en matière de développement international, notamment sur les marchés émergents à forte croissance. La direction prévoit que l'Asie représentera "plus de 25 % de sa capacité de production totale en 2010".En juin, le groupe a acquis la société chinoise Fuping Cement pour près de 52 millions d'euros. Un peu plus tôt, à la fin de l'année 2006, Ciments Français avait signé un accord préliminaire pour la construction de deux cimenteries au Kazakhstan. L'offre sur Hilal Cement, si elle aboutie, permettrait à la filiale française d'Italcementi d'être présent dans 20 pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :