Japon : les mises en chantier chutent très lourdement en août

Parmi toutes les statistiques publiées ce vendredi, les mises en chantier ont chuté trois fois plus que ce qui était prévu par les économistes. Le chômage progresse légèrement, tandis que les dépenses des ménages augmentent plus que prévu.

Le tout nouveau Premier ministre japonais, Yasuo Fukuda, vient de prendre connaissance ce vendredi de toute une série de statistiques publiées. La mauvaise surprise est venue des mises en chantier de logements qui ont chuté de 43,3% en août, à 63.076 cas. C'est trois fois plus que ce qui était attendu par les économistes. Ces derniers ne prévoyaient en moyenne qu'une baisse de 15,6%, selon un sondage réalisé par le quotidien des affaires japoanis Nikkei.

Plus précisemment, les mises en chantier de mainsons individuelles destinées à la location ont baissé de 46,6% sur un an à 24.001 cas. Celles de maisons destinées à être occupées par leur propriétaires ont dévissé de 31% à 23.187 cas, tandis que celles d'immeubles collectifs ont diminé de 52% à 15.206 cas.

De leur côté, les commandes reçues par les principales entreprises de bâtiment ont baissé de 14,2% en août par rapport au même mois de 2006, selon le ministère du Foncier, des infrastructures et des transports. En valeur, ces commandes ont atteint 930,5 milliards de yens sur le mois.

Légère déception également pour le taux de chômage. Il a augmenté de 3,8% contre 3,6% en juillet alors que les économistes attendaient une stabilité du taux. Le nombre total de demandeurs d'emploi dans l'archipel a atteint 2,49 millions de personnes le mois dernier, contre 2,34 millions en juillet.

Parmi les bonnes nouvelles pour le gouvernement, il convient de souligner le rebond de la production industrielle qui a augmenté de 3,4%, rattrapant ainsi son retard du mois précédent. Les économistes attendaient une hausse de 3,2%. Ce rebond provient essentiellement du rattrapage du retard des constructeurs automobiles qui, après le tremblement de terre, avaient dû stopper quelques jours leur production.

Enfin, les dépenses des ménages ont augmenté de 1,6% en août sur un an, en données réelles ajustées des prix, alors que les économistes attendaient en moyenne une hausse de 1,2% seulement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.