Très chers résultats

Les ventes de prestige ne font que débuter à Paris.. Déjà les adjudications s'envolent et les records tombent. Exemples du mois de mai.

- 5.632.000 euros : Une huile "La femme nue se coiffant" d'Edouard Manet, le tableau le plus cher adjugé en France depuis 1993, un des très rares nus de l'artiste (Chritie's)


- 513.600 euros : Un meuble bibliothèque en palmier et padouk, vers 1935, par Eugène Printz (Christie's)


- 420.000 euros : Une console "Hommage à Böcklin", 1978, par Diego Giacometti (Christie's)

- 396.000 euros : Un tableau "L'homme et les deux chevaux" vers 1890 d'Edouard Vuillard (Christie's)


- 336.000 euros : Un tableau "Le châtiment d'Oza" par Giovanni Battista Crosato, Venise, XVIIIème (Sotheby's)

- 240.000 euros : Un guéridon, 1926, de Clément Rousseau (Christie's)

- 234.000 euros : Une huile sur toile "Les fleurs du mal", 1894 d'Armand Seguin, record du monde pour l'artiste (Chritie's)

- 156.000 euros : Une commode "à la grecque" en marqueterie Transition estampillée Jean François Oeben (Sotheby's)

- 150.000 euros (180.000 avec les frais) : Un tirage argentique contact d'époque d'Edward Steichen, portrait de "Gloria Swanson" (Le Mouel-Esders)

- 132.000 (161.206 avec les frais) : Une table de salle à manger "Japon", de Charlotte Pierrand, édition de 1972 à plateau elliptique en noyer d'Afrique (Camard)

- 114.000 euros : Une importante paire de vasques en marbre rouge de Vérone, début XVIIIème (Sotheby's)

- 95.000 euros (113.183 avec les frais) : Une pièce de 37,5 roubles en or, 1902, frappée à 225 exemplaires sous Nicolas II, record mondial pour une telle pièce (Beaussant Lefèvre)

- 88.000 euros : Une paire de grands lustres dorés avec pendeloques en cristal, style XVIIIème, travail début XIXème (Soltheby's)

- 77.400 euros: Une Ferrari 250 GTE 1962 bleu métal intérieur cuir beige, 3eme main (Artcurial)

- 71.300 euros : Une collection de 81 millésimes de Château Yquem enjambant un siècle de production (Christie's)

- 69.000 euros : Un livre d'Eluard et Picasso "Visage de la paix" de 1951 enrichi de dédicace et dessin au crayon de Picasso, 30 fois son estimation (Christie's)

- 62.400 euros : Une rare édition de 1959 tirée à 263 exemplaires de "La tauromaquia" illustré de 26 aquatintes de Picasso (Artcurial).

- 60.000 euros : Un petit panneau "Au café" 1886, signé Jean Béraud (Ossenat)

- 54.200 euros: Une huile sur toile "Zodiaque II", 1958 de Jean Michel Atlan, 10.000 euros de plus que son estimation haute (Artcurial)

- 55.200 euros : Une table à en-cas satinée époque Louis XV estampillée Criaerd pour la Dauphine au château de Fontainebleau 1745, un meuble qui aurait été adjugé le double il y a dix ans (Sotheby's)

- 50.000 euros (61.063 avec les frais) : Une "Petite veilleuse" de Serge Mouille, 1955, en aluminium noir (Camard)

- 49.300 euros: Un Liquitex sur carton de forme ronde " Study for Tondo" 1992 de Tom Wesselmann (Artcurial)

- 48.000 euros : Un lustre en bronze argenté et pendeloques en cristal taillé, XVIIIème (Sotheby's)

- 44.600 euros : Une huile sur panneau "La sainte parenté" de l'atelier du Maître de Francfort, XVème sur une estimation de 12.500 euros (Artcurial)

- 46.000 euros :Une petite huile sur toile "Trois femmes et un cheval", 1955 de Marie Laurencin (Oger-Sermont)

- 44.600 euros : 46 lettres manuscrites de Paul Signac à Maximilien Luce , le double de l'estimation haute (Artcurial)

- 43.900 euros: Une Jaguar type E 3,8 l roadster, gris metal, intérieur cuir rouge, 35.500 km (Artcurial)

- 38.400 euros : Une lettre à Apollinaire, 1945, de Pablo Picasso préempté par le musée Picasso (Christie's)

- 36.000 euros : deux coupes en cornaline et agate montée en vermeil en paire par Froment-Meurice vers 1840 (Sotheby's)

- 32.000 euros: Une gouache "Composition abstarite" 1949, le double de son estimation (Artcurial)

- 29.800 euros: Une encre de Chine et pastel sur papier "Délivrance de Jonas" 1958 de Marc Chagall (Artcurial)

- 24.000 euros : "Une édition de 1762 des "Contes et nouvelles en vers" de Jean de La Fontaine (Christie's)

- 23.500 euros : Un négatif sur papier ciré de Louis Rémy Robert, vers 1850, acheté par un musée de la photographie américain (Artcurial)

- 19.800 euros : Différents manuscrits et dessins originaux de Jean Cocteau, vers 1926, qutre fois l'estimation (Artcurial)

- 17.250 euros : Douze bouteilles de Château Ausone, St Emilion, 2000 (Christie's)

- 12.600 euros : Une figure de reliquaire Kota (Gabon) Obamba (Piasa)

- 12.400 euros : Un album de 17 tirages sur papier albuminé d'Adolphe Braun, "Siège de Belfort, 1870/71" sur une estimation de 2.000 euros (Artcurial)

- 12.100 euros : Une lampe boule en verre multicouche de Gallé , conforme à son estimation (Oger-Sermont)

(aux prix mentionnés, il faut ajouter, quand ce n'est pas précisé, les incontournables frais, d'environ 21%)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.