Quatrième licence 3G : Neuf Cegetel intéressé.

Neuf Cegetel pourrait aussi vouloir tenter sa chance avec la 3G. C'est ce qu'a déclaré son PDG, Jacques Veyrat dans une interview accordée samedi au Journal des Finances. Une déclaration qui intervient au lendemain des révélation du site Internet des "Echos" selon lesquelles un sénateur UMP a déposé un amendement au projet de loi de Finances 2008, lequel devrait permettre de revoir par décret ses modalités financières d'attribution.

Les choses s'accélèrent autour de la quatrième licence mobile 3G. Dans son édition de jeudi matin, "La Tribune" dévoilait que le ministère de l'Economie avait l'intention d'étaler le paiement de cette licence, comme le demandait le groupe Iliad, maison mère du fournisseur d'accès à Internet Free, seul candidat à l'achat de cette licence mobile de troisième génération. Mais vendredi soir, le site Internet des "Echos" a révélé que le sénateur Pierre Hérisson a bel et bien déposé l'amendement permettant d'envisager une modification des modalités financières d'attribution de cette licence 3G d'un montant total de 619 millions d'euros. Amendement obligatoirement ajouté au projet de loi de finances rectificative publiée normalement au Journal officiel d'ici le 31 décembre après validation par le Conseil constitutionnel.

Or, en cas de modifications des conditions financières de la quatrième licence, un nouvel appel d'offres sera lancé. Free pourrait certes se remettre sur les rangs. Mais d'autres aussi pourraient soudainement s'y intéresser. Et cela n'a pas traîné puisque Jacques Veyrat, le PDG de Neuf Cegetel a annoncé dans une interview accordée samedi au Journal des Finances, qu'il déposerait une offre si de nouvelles modalités étaient arrêtées.

Une annonce qui pourrait faire retomber l'enthousiasme d'Iliad dont le titre s'est envolé vendredi de 8,37% à la Bourse de Paris. Un analyste soulignait alors que "le marché a désormais bien pris en compte le fait qu'Iliad (maison-mère de Free) pourrait obtenir la dernière licence de téléphonie mobile 3G". Une confiance qui avait enouragé Morgan Stanley à relever vendredi matin sa recommandation sur le titre de "pondérer" à "surpondérer" avec un objectif de cours de 81 euros. L'arrivée de Neuf Cegetel devrait attiser les spéculations d'un côté comme de l'autre.

Le Sénat devrait se prononcer mardi ou mercredi sur ce texte qui devrait bénéficier du soutien du gouvernement, et en conséquence être adopté même si des sources gouvernemenales citées par "Les Echos.fr" nuancent: "Cela ne signifie pas que le gouvernement ait effectué un choix". Il s'agit en fait des laisser toutes les options ouvertes et seul un amendement dans le cadre de la loi de Finances le permet, expliquent encore ces sources. L'amendement précise d'ailleurs qu'il "ne préjuge en rien des décisions que pourrait prendre le gouvernement en matière d'attribution ou non de la licence".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.