Le tourisme francilien en grande forme en 2006 et 2007

Les cinquante premiers sites parisiens enregistrent un bond de 11,3% de leurs entrées. Ceci tient tant à l'attrait des sites célèbres qu'au succès d'expositions temporaires. Des nouveautés ont également connu un franc-succès. Luc Châtel, secrétaire d'Etat au tourisme, entend améliorer la qualité de service fournie aux visiteurs.

Les années passent, la magie de Paris reste. Les cinquante premiers sites d'Ile de France, monuments et musées, ont accueilli 69 millions de visiteurs en 2006 contre 62 millions en 2005. Nombre d'entre eux ont battu des records de fréquentation. Il en va ainsi du musée du Louvre, qui voit sa fréquentation augmenter de 10,5% avec 8 millions de visiteurs, ou de la Tour Eiffel, qui a elle enregistré 6,7 millions de visites. La tête du classement change peu, onze établissements enregistrant une affluence de plus d'un million de visiteurs au cours de l'année.

La créativité, également au rendez-vous, a été couronnée de succès. Les expositions, telles que "Star Wars" avec 725.000 visiteurs à La Villette, ont fait sensation. D'autres, plus classiques, comme le face-à-face "Cézanne-Picasso" à Orsay ou "Ingres" au Louvre, ont enregistré de très bons résultats avec respectivement 425.000 et 379.000 visiteurs.

Le portefeuille de sites touristiques proposés par la ville s'est également étoffé avec succès en 2006. Le Musée du Quai Branly, consacré aux arts premiers et voulu par Jacques Chirac, est un franc succès. Avec 925.000 visites en une année, il sera vraisemblablement dans le "top 10" en 2007. Avec la réouverture du Musée d'Art moderne de la ville de Paris ou du Musée de l'Orangerie, les nouveaux sites comptabilisent à eux seuls 3 millions de visites. La nouveauté se poursuit en 2007 avec l'ouverture, entre autres, de la Galerie des Gobelins et de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.

L'année 2007 s'annonce d'ores et déjà faste. Le mois de juin a été jugé "exceptionnel" en Ile de France, selon le Comité régional du tourisme. L'affluence a été dopée par la conjonction d'évènements de stature mondiale (Roland-Garros, salon du Bourget, lancement du TGV Est). Le secrétaire d'Etat au Tourisme, Luc Châtel, en visite à Roissy, a également déclaré que "la France avait trop considéré qu'elle n'avait pas de concurrents en matière de tourisme mondial". Il a annoncé vouloir prendre en compte les questions "basiques" qui pouvaient constituer une gêne pour les touristes (transports, amabilité, coût de la vie). Une surveillance, selon des critères précis, va être mise en place, afin de préserver l'avantage de Paris en la matière, qui est une source importante de devises pour la France.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.