Les sidérurgistes japonais renforcent leurs liens pour contrer ArcelorMittal

 |   |  275  mots
Nippon Steel, Kobe Steel et Sumitomo Metal viennent d'annoncer l'augmentation de leurs participations croisées. Officiellement, il s'agit d'améliorer leur coopération stratégique. Officieusement, l'opération a pour but de contrarier les ambitions d'ArcelorMittal sur le marché nippon de l'acier.

L'heure est au rapprochement chez les sidérurgistes japonais. Nippon Steel, Kobe Steel et Sumitomo Metal viennent en effet d'annoncer le renforcement de leurs participations croisées. Le premier va ainsi porter sa part dans le capital de ses compatriotes de 5,01% à 9,4% chez le deuxième et de 2,05% à 3,4% chez le troisième. De son côté, Kobe Steel va passer de 0,41% à 0,8% du capital de Nippon Steel et de 1,71% à 2,4% de celui de Sumitomo Metal. Enfin, ce dernier va augmenter sa participation de 1,81% à 4,1% dans le numéro un japonais et de 2,05% à 3,4% dans Kobe Steel.

Officiellement cette opération "sera efficace pour promouvoir la mise en place continue et en douceur de mesures de coopération stratégique, comme l'utilisation mutuelle d'unités de production clef", ont indiqué les trois intéressés. En tout, ils vont débourser pas moins de 2,3 milliards de dollars pour renforcer leurs participations. En vérité c'est le prix à payer pour tenter de se mettre à l'abri des menaces étrangères à l'heure où beaucoup d'entreprises japonaises font l'objet de raids boursiers venant de l'extérieur.

Autrement dit l'union fait la force chez les sidérurgistes nippons. Dans le secteur de l'acier, le prédateur se nomme ArcelorMittal, le leader mondial n'ayant jamais caché ses ambitions de partir à l'assaut de ses concurrents nippons. Le géant se montre d'ailleurs très offensif en Asie. Pas plus tard qu'hier, il a obtenu le feu vert des autorités boursières chinoises pour augmenter de 29,2% à 33,02% sa participation au capital de Human Valin Steel Tube & Wire. Un accord qui intervient après l'annonce en début de mois du rachat du sidérurgiste chinois China Oriental Groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :