PSA Peugeot Citroën gagne du terrain en Europe

 |   |  792  mots
Contrairement à Renault qui a annoncé jeudi un recul de 9,1% de ses ventes en Europe, PSA Peugeot Citroën a mieux résisté dans la zone avec une progression de ses immatriculations (+0,9%) et de sa part de marché à 14,2% (contre 14% au premier semestre 2006).

PSA Peugeot Citroën fait mieux que Renault. Avec 1,764 million de véhicules (1 million chez Peugeot et 764.000 chez Citroën) vendus dans le monde durant les six premiers mois de l'année 2007, les ventes mondiales (véhicules montés et éléments détachés) de PSA Peugeot Citroën sont stables. Jeudi, son concurrent direct, le groupe Renault avait annoncé pour sa part un recul de 3,8% de ses ventes à fin juin et ce notamment en raison du fort recul enregistré en Europe (-9,1% pour les ventes du groupe Renault, Dacia, Samsung).

Or c'est justement sur le marché européen que PSA Peugeot Citroën a fait la différence avec Renault. Les immatriculations de PSA Peugeot Citroën y sont en progression de 0,9% à 1,277 million d'unités dont 675.000 Peugeot et 601.000 Citroën. "Les succès commerciaux de la Peugeot 207 et des Citroën C4 Picasso et Grand C4 Picasso ont fortement contribué à l'inversion de tendance des résultats commerciaux du groupe en Europe" commente la direction du constructeur. Si Citroën voit ses ventes légèrement baisser en Europe de l'ouest, Peugeot enregistre sa première hausse (+ 0,3%) depuis 2004.

Dans son communiqué le groupe dirigé par Christian Streiff indique que "dans un contexte commercial difficile, la part de marché du groupe progresse et se situe à 14,2% (7,5% pour Peugeot, 6,7% pour Citroën) du marché européen contre 14,0% au premier semestre 2006 et 13,7% au second semestre 2006". En France, dans un marché en baisse de 1,9%, la part de marché du groupe progresse sensiblement à 31,6% (31,1% au 1er semestre 2006) avec 417.000 immatriculations. En Espagne, PSA Peugeot Citroën, avec une part de marché de 20,3%, confirme sa position de 1er constructeur sur le marché espagnol. Avec 202 000 immatriculations, et alors que le marché a reculé de 1,3%, le groupe enregistre une progression de 2,5% de ses immatriculations et gagne 0,7 point de part de marché.

En Italie, troisième marché du groupe en volume, dans un marché à nouveau en croissance (+4,8%), la part de marché du groupe progresse fortement et passe de 9,6% à 10,3%. Avec 157 000 immatriculations, le groupe enregistre une progression de ses immatriculations de 12,1%. Au Royaume-Uni la part de marché de PSA Peugeot Citroën progresse de 0,1 point et s'établit à 10,5%. Sur un marché en hausse de 2,1%, les immatriculations du groupe sont en croissance de 2,7% à 152 000 unités. En Allemagne, la part de marché du groupe s'établit à 5,6%. Sur un marché fortement en baisse (-8,1%) à la suite de la hausse de la TVA de trois points depuis le 1er janvier, les immatriculations du groupe reculent de 11,2% à 94 000 unités.

En dehors d'Europe Occidentale, les ventes de voitures et d'éléments détachés, à 530 000 unités (357 000 Peugeot et 173 000 Citroën) sont stables par rapport au premier semestre 2006. Elles représentent ainsi 30% des ventes mondiales du groupe. Hors éléments détachés, les ventes du groupe progressent à l'international de 7% grâce à une accélération de la croissance du groupe dans ses zones prioritaires de développement.

En Amérique latine, les ventes de PSA Peugeot Citroën s'établissent à 117.000 véhicules (+ 12%) grâce au Brésil, (+22% à 55 000 unités) et à l'Argentine (+ 26%). En Chine, la situation est plus contrastée: dans un marché porteur (+26,3%) et après une année 2006 où l'objectif a été atteint avec 203 000 véhicules vendus (+63%), Dongfeng Peugeot Citroën Automobile (DPCA) atteint au 1er semestre 2007 une part de marché de 4%. Mais dans un contexte de guerre des prix déclenchée en mars, DPCA a protégé ses marges et ses ventes ne progressent que de 2% à 103 000 véhicules. Une réorganisation du réseau commercial "trop hétérogène" est en cours dans le pays.

En Europe de l'Est, les marchés continuent d'être en croissance. Les ventes du groupe progressent de 18% à 105.000 unités. Dans les 6 principaux pays d'Europe centrale (Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovénie, Croatie, Slovaquie), sur des marchés en hausse de 8,2%, le groupe progresse de 15,7% et atteint une part de marché de 12,1% avec 59.000 voitures vendues. Les deux marques y enregistrent de bons résultats de ventes avec +8% pour Citroën, +29% pour Peugeot respectivement.

En Iran, où les facturations de Peugeot s'élèvent à 88400 unités, la marque au lion a néanmoins connu une baisse significative de ses ventes de ses pièces détachées. Il s'agit toutefois de problèmes liés à la gestion des stocks qui devraient se résorber au prochain semestre.

Les deux constructeurs restent confiants sur leur capacité pour atteindre les objectifs fixés à l'année, à savoir entre 1,1 et 1,5 million d'immatriculations pour Citroën et 2 millions pour Peugeot. La marque au lion pense même pouvoir dépasser ce cap et retrouver à terme sa part de marché record de 2002 en Europe occidentale (8,4% contre 7,5% aujourd'hui). Ils devront néanmoins faire face à l'offensive de Renault qui souhaite sortir un modèle par mois à partir de 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :