Salaires des patrons américains : les actionnaires vont pouvoir se prononcer

Une commission parlementaire américaine a adopté jeudi un projet de loi permettant aux actionnaires de sociétés cotées de se prononcer sur la rémunération des cadres dirigeants. Il ne s'agirait toutefois qu'un vote à titre consultatif.

Une commission parlementaire américaine a annoncé jeudi l'adoption d'un projet de loi permettant aux actionnaires de sociétés cotées de se prononcer sur la rémunération des cadres dirigeants. Ce texte, qui n'en est qu'au début de son parcours parlementaire, ne fixerait pas de plafond aux rémunérations, mais permettrait aux actionnaires, à compter de 2009, de voter à titre consultatif pour ou contre la politique de salaire de la société, selon un communiqué de la commission des services financiers de la Chambre des représentants, qui souligne que ce système se pratique déjà au Royaume-Uni et en Australie.

Les PDG et les conseils d'administration garderaient toutefois formellement le pouvoir de passer outre la volonté des actionnaires pour fixer les salaires des cadres. Les salaires et compensations des PDG américains ont littéralement explosé au cours de la dernière décennie. Le cas du PDG du numéro un américain du bricolage Home Depot, licencié avec un paquet de 120 millions de dollars, avait notamment soulevé une certaine émotion dans l'opinion publique.

En visite à Wall Street il y a deux mois, le président George W. Bush avait mis en garde les PDG des entreprises américaines contre les abus dans leurs rémunérations. "Les actionnaires doivent savoir quelles sont les rémunérations des dirigeants", avait déclaré le président américain, tout en affirmant que "le gouvernement ne doit pas décider de la paie des responsables d'entreprises".

Le gendarme de la Bourse américaine, la SEC, a proposé en janvier de nouvelles propositions qui conduiraient les entreprises à présenter dans leur bilan la rémunération totale et réelle de leurs dirigeants "car se sont des informations que les actionnaires doivent connaître".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.