Première cotation d'EuropaCorp, la société de Luc Besson

 |  | 276 mots
EuropaCorp, la société de production du cinéaste Luc Besson, a été introduite en Bourse ce vendredi. Pour son premier jour de cotation, le titre du premier exportateur français de films est quasiment stable à la mi-journée.

La société de production du cinéaste Luc Besson, EuropaCorp, a été introduite en Bourse ce vendredi sur le marché Eurolist d'Euronext Paris. Pour son premier jour de cotation, le titre du premier exportateur français de films est quasiment stable à la mi-journée, à 15,53 euros. Le prix d'émission avait été fixé à 15,5 euros, dans la partie haute de la fourchette de prix initialement retenue par la société.

L'introduction en Bourse a permis au groupe de Luc Besson de lever 70 millions d'euros par l'intermédiaire du placement de 4,5 millions de nouvelles actions. "Les personnes physiques comme les investisseurs institutionnels ont réservé un accueil enthousiaste", s'est félicité EuropaCorp dans un communiqué, précisant que plus de 7.000 actionnaires individuels ont répondu à l'offre publique de vente. Le public et les investisseurs institutionnels détiendront 21,4% du capital et des droits de votes, contre 63,2% pour Luc Besson.

Producteur de films à succès, comme la série Taxi ou plus récemment le film d'animation Arthur et les Minimoys, EuropaCorp souhaite profiter de cette opération pour poursuivre son développement. "Nous voulons continuer à produire 8 à 10 films par an, sans nous engager au delà, pour rester exigeant sur la qualité, mais avec 2 ou 3 films à très grande audience internationale: leur budget moyen passera à 40 ou 60 millions d'euros contre 20 à 35 millions d'euros actuellement", a expliqué Luc Besson.

"Les agents des grandes stars travaillent avec des avocats qui sont demandeurs d'une certaine stature financière, au moment de s'engager, ce sont eux qui nous demandent d'aller en Bourse," a-il poursuivi pour justifier l'introduction en Bourse de sa société. L'an passé, EuropaCorp a réalisé un bénéfice de huit millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :