Gazprom ouvre son premier champ important de gaz naturel en cinq ans

 |   |  192  mots
Le géant russe du gaz et son partenaire OOO NGK Itera viennent de démarrer la production du champ de Beregovoye à l'Ouest de la Sibérie. Ce champ est susceptible de receler 319 milliards de mètres cubes de gaz naturel.

Afin de compenser le déclin de la production de ses principaux champs d'exploration-production, Gazprom, avec son partenaire OOO NGK Itera, vient d'engager la production du champ de gaz naturel de Beregovoye à l'Ouest de la Sibérie dont les réserves sont estimées à 319 milliards de mètres cubes, soit l'équivalent des deux-tiers de ses exportations de gaz vers l'Europe. La cérémonie officielle d'ouverture doit se dérouler aujourd'hui.

Les trois principaux champs du géant mondial déclinent, contraignant Gazprom à se lancer dans des opérations de croissance externe dans l'attente de pouvoir démarrer la production dans des zones plus reculées. Gazprom, qui fournit le quart du gaz consommé en Europe, cherche à équilibrer ses exportations face à une demande intérieure russe croissante.

Gazprom et ses partenaires étrangers dans Sakhaline-2 n'avaient toujours pas trouvé d'accord hier soir sur les conditions fixant définitivement les termes de l'entrée du géant russe dans le gisement de Sakhaline-2. Gazprom doit recevoir 50 % plus une action, contre la somme de 7,45 milliards de dollars, alors que les trois actionnaires d'origine (Shell, Mitsui et Mitsubishi) voient leur part réduite de moitié

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :