Marsh & MacLennan remercie son directeur général

 |   |  268  mots
Avant l'ouverture de Wall Street ce vendredi, la société américaine a annoncé le débarquement de Michael Cherkasky après des résultats financiers jugés décevants. Un remplaçant est actuellement recherché.

Le fauteuil des présidents est parfois bien fragile. Le directeur général du premier courtier en assurance mondial Marsh & MacLennan vient de l'apprendre à ses dépens. Avant l'ouverture de Wall Street ce vendredi, la société américaine a annoncé le débarquement de Michael Cherkasky après des résultats financiers jugés décevants.

Un remplaçant est actuellement recherché, preuve que le remerciement du directeur général s'est fait dans l'urgence. Il s'est en tout cas fait sans ménagement puisque le communiqué du groupe annonce que son départ va permettre au groupe de "repartir de l'avant". Les stratégies du groupe vont être entièrement "réévaluées pour créer de la valeur pour les actionnaires".

En fait, Marsh & MacLennan ne s'est jamais remise d'une affaire de corruption datant de 2004 d'où il n'était sorti qu'au prix de 800 millions de dollars d'amende et de l'abandon de 850 millions de dollars de chiffre d'affaires assez rentables. Depuis, c'est la descente aux enfers.

Au troisième trimestre 2007, le groupe a subi un recul de 40 % de son revenu opérationnel courant, alors que son principal concurrent Aon voyait le sien progresser de 92 %. Pour beaucoup, Michael Cherkasky était responsable de cette situation par son incapacité à redresser la barre, malgré des changements de collaborateurs et de nouvelles cessions d'actifs.

Pour certains, l'ancien dirigeant de l'assureur AIG pourrait remplacer Michael Cherkasky après avoir pris la tête de la filiale Marsh de Marsh & Mac Lennan en novembre. Pour d'autres, ce licenciement du directeur général est un appel à un éventuel repreneur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :