Premières livraisons du Boeing 787 au 1er semestre 2008

 |   |  234  mots
Dans la guerre au long cours que se livrent les deux géants de l'aéronautique mondiale, l'avionneur américain prend l'ascendant en affichant un optimisme pour l'année à venir qui tranche avec les déboires de son concurrent direct, Airbus, qui accuse toujours de nombreux retards dans les délais de livraisons de l'A380.

Alors que l'avionneur européen Airbus accuse toujours de nombreux retards dans ses délais de livraisons sur ses gros porteurs, l'américain Boeing a annoncé jeudi qu'il livrerait ses premiers 787 Dreamliner, concurrents de l'A380, au premier semestre 2008, et il a ajouté s'attendre à une bonne année en termes de commandes.

"Le 787 respecte le calendrier avec un premier vol prévu à la fin de l'été 2007 (dans l'hémisphère nord) et les livraisons dans la première partie de 2008", a déclaré Randy Baseler, vice-président du marketing, à des journalistes à Sydney. Des journalistes qui étaient par ailleurs invités mercredi pour le premier vol avec passagers de l'A380.

"Nous pensons toujours que ce sera une bonne année, solide, mais pas une année record", a Randy Baseler, qui se garde de tout triomphalisme, malgré son retour à la place de numéro un mondial de l'aéronautique. Boeing affiche pourtant une santé économique qui contraste avec les déboires d'Airbus. En effet, l'avionneur américain, qui a devancé l'an dernier son rival européen en termes de commandes, a publié le 31 janvier un bénéfice trimestriel plus que doublé et a rehaussé ses prévisions de résultats pour 2007.

Le groupe de Chicago a par ailleurs maintenu sa prévision de 440-445 livraisons cette année. Un chiffre qui devrait monter à 515-520 l'an prochain grâce à une augmentation des cadences de production.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :