Carrefour, offensif pour 2008-2010, annonce un bénéfice semestriel en hausse

 |   |  287  mots
La hausse du bénéfice net réalisé par Carrefour au premier semestre est de 3,3%. Le numéro deux mondial de la distribution en a profité pour confirmer ses objectifs pour 2007.

Carrefour a réalisé un bénéfice net en hausse de 3,3% au premier semestre, à 729 millions d'euros et table sur une croissance "plus rapide" de sa rentabilité à partir de 2008. Le géant de la distribution a également confirmé ses objectifs pour 2007: une croissance des ventes à changes constants supérieure à 2006 (+6,4% publié) et une croissance du résultat opérationnel (avant éléments non courants), à un rythme inférieur à celui des ventes.

Sur le premier semestre, le bénéfice opérationnel avant éléments non courants est stable (+0,3%), mais a reculé de 5,8% en France, le premier marché du groupe. "En France, nous n'attendons pas de changement majeur en terme d'environnement", a prévenu le groupe, qui souhaite rester "leader en prix localement, quel que soit l'environnement concurrentiel", au second semestre.

A partir de 2008, le résultat opérationnel (avant éléments non courants) progressera "au moins en ligne avec le chiffre d'affaires". Le chiffre d'affaires lui progressera "entre 6 et 8% par an entre 2008 et 2010", a estimé le président du directoire, José Luis Duran.

Carrefour prévoit l'année prochaine d'ouvrir 20% du capital de sa foncière européenne, Carrefour Property, "en fonction des conditions de marché", a ajouté José Luis Duran. Selon lui, Carrefour Property comprend "environ 60% de la valeur totale estimée (de notre) patrimoine immobilier, c'est-à-dire entre 20 et 24 milliards d'euros. Il représentera environ 3,7 millions de m2 (soit 280 hypermarchés et 540 supermarchés)".

Le capital ouvert s'élèvera à environ 3 milliards d'euros. Le liquide dégagé par les cessions prévues en 2007 et 2008, ainsi que la cotation de cette foncière, seront profitables aux actionnaires dans la mesure où il sera utilisé pour un programme de rachat d'actions, qui pourrait représenter "jusqu'à 4,5 milliards d'euros".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :