Les nouvelles tensions Londres - Téhéran font monter les cours du pétrole

Le refus de l'Iran de libérer au moins une partie des marins britanniques qu'elle a fait prisonniers alimente la hausse des prix du pétrole qui progresse de près de deux dollars.

Les cours du pétrole ont nettement progressé ce jeudi, après le refus de l'Iran de libérer la militaire britannique, Faye Turney, capturée avec 14 autres marins de la Royal Navy, la semaine dernière, faisant craindre au marché une escalade des tensions avec Téhéran.

Le baril de Brent de la mer du Nord comme le WTI américain ont pris presque deux dollars s'approchant respectivement des 68 et 66 dollars.

Selon une source diplomatique britannique, la Grande-Bretagne "va pousser" pour obtenir une déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU exprimant un soutien aux demandes de Londres d'une libération immédiate de ses marins.

L'Iran a pour sa part exigé des excuses et un engagement à ne plus violer les eaux territoriales iraniennes de la part des autorités britanniques, afin de régler l'affaire des marins arrêtés par l'Iran, selon un membre de l'état-major des forces armées iraniennes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.