Gordon Brown annonce son gouvernement du changement

 |  | 527 mots
Distancé dans les sondages par les conservateurs de David Cameron, Gordon Brown a choisi de tourner définitivement la page de la décennie Tony Blair en annonçant ce jeudi la composition de son gouvernement. Un gouvernement du changement dans lequel les principaux portefeuilles ont changé de main.

Gordon Brown avait promis mercredi, lors de sa première allocation en tant que Premier ministre britannique, "un nouveau gouvernement avec de nouvelles priorités". Le nouveau locataire du 10, Downing Street a tenu ses promesses en annonçant ce jeudi la composition de son gouvernement. Les principaux ministères ont changé de main, à l'image du ministère des Affaires étrangères confié à David Miliband, 41 ans. Un poste à risques pour l'étoile montante du parti travailliste alors que le gouvernement de Tony Blair a payé au prix fort son engagement en Irak, et que le Labour est désormais devancé dans les sondages par les conservateurs de David Cameron.

Ministre de l'Environnement du précédent gouvernement, David Miliband est un proche de Tony Blair. Ce dernier avait même essayé de le pousser dans la course à sa succession pour contrer l'ascension de Gordon Brown. Considéré comme un futur Premier ministre potentiel, il devra gérer l'épineux dossier de la guerre en Irak, guerre sur laquelle il n'a pas hésité par le passé à montrer ses réticences. "Je ne pense pas que les objectifs étaient honteux mais il est évident que des décisions-clefs n'ont pas bien évolué depuis l'invasion", expliquait-il en janvier dernier.

Alistair Darling accède pour sa part au poste de chancelier de l'Echiquier, devenant de fait le numéro deux du gouvernement. Ce fidèle allié du nouveau Premier ministre aura la lourde tache de succéder à Gordon Brown, ministre des finances depuis 1997 qui a conduit l'économie britannique à d'importants succès. Alistair Dairling se voit ainsi récompensé après avoir servi dans tous les gouvernements de Tony Blair, notamment à la Sécurité sociale, au Travail et, depuis mai 2006, au Commerce et à l'industrie.

Victime de la guerre en Irak et contraint de quitter son poste de ministre des Affaires étrangères en mai 2006 après la défaite des travaillistes aux élections locales, Jack Straw hérite du poste de ministre de la Justice. Comme en France, le ministère de l'Intérieur sera pour la première fois de l'histoire dirigé par une femme, Jacqui Smith, 44 ans, secrétaire d'état à l'Education du précédent gouvernement. Son prédecesseur John Reid avait annoncé en début de semaine sa démission.

Dans ce cabinet élargi et très largement remanié, une seule tête d'affiche conserve son poste. Il s'agit de Des Brown, ministre de la Défense. De nombreux ministres ont changé de poste, comme Alan Johnson, précédent ministre de l'Education qui hérite du ministère de la Santé, une des priorités affichées par Gordon Brown. De même, le poste de ministre de l'Environnement, laissé libre par David Miliband, revient à Hilary Benn, ancien ministre du Développement international.

Enfin, le nouveau ministre britannique a nommé Ed Balls au poste de ministre des Enfants, des écoles et de la famille, nouveau portefeuille destiné à rassurer sur la volonté du gouvernement d'améliorer le système éducatif. A noter que ce dernier forme avec sa femme Yvette Cooper, confirmée comme secrétaire d'Etat au Logement, le premier couple à appartenir au même gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :