Crise du "subprime" : le secrétaire américain au Trésor s'attend, comme Goldman Sachs, à une aggravation

Aux yeux d'Henry Paulson , "il faudra du temps" pour que les marchés digèrent la crise du crédit. "Il faut s'attendre à de la volatilité et des mauvaises surprises" estime-t-il.

Cela s'appelle mettre de l'huile sur le feu. Dans une interview au Wall Street Journal, le secrétaire américain au Trésor (équivalent du ministre des finances en France) Henry Paulson dit s'attendre à une aggravation en 2008 de la crise du subprime, ces prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis qui ont déclenché depuis cet été une tempête boursière et financière avec une crise du crédit, les grands banques de la planète ayant presque toutes acheté des produits financiers adossés à ces créances hypothécaires à risque.

En 2008, la qualité des prêts consentis à taux variables et qui subiront leur premier ajustement à la hausse "sera moins bonne" qu'en 2007, a estimé le secrétaire au Trésor. Environ 10% des prêts consentis en 2005 déboucheront sur des défauts de paiement (...) La nature du problème sera nettement plus importante l'an prochain parce que les prêts hypothécaires de 2006 ont été consentis avec des critères moins exigeants, sans amortissement et sans apport initial".

Henry Paulson appelle du coup les professionnels du secteur à agir "de façon décidée" pour tenter d'amortir le processus. D'autant qu'à ses yeux, '"il faudra du temps" pour que les marchés digèrent la crise du crédit. "Il faut s'attendre à de la volatilité et des mauvaises surprises", a-t-il ajouté.

De quoi pousser Wall Street, en berne ce mercredi, à continuer à broyer du noir. D'autant qu'une étude de Goldman Sachs sur le secteur bancaire va dans le même sens et prédit des pertes accrues face au subprime, indiquant en filigrane que la crise ne fait peut-être que commencer.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.