Un Dassault plus civil affiche un bénéfice consolidé en forte hausse

 |   |  221  mots
Le chiffre d'affaire et le résultat opérationnel de Dassault Aviation s'améliorent également. Désormais, les ventes de l'avion d'affaire Falcon représentent la majorité du chiffre d'affaire et des commandes.

Le bénéfice net consolidé de Dassault Aviation a bondi de 46% à 184 millions d'euros au premier semestre 2007 par rapport à la même période de 2006. Ce chiffre confirme la bonne santé de l'avionneur porté par les ventes de son produit vedette, le Falcon, avion d'affaire destiné au marché des dirigeants d'entreprise.

De la même manière, le chiffre d'affaire au premier semestre 2007 a progressé de 26,9% à 1,79 milliard d'euros. Les prises de commandes ont elles aussi fortement augmenté de 65,5% à 3,03 milliards d'euros. La marge opérationnelle s'est, elle aussi, améliorée. Elle s'établit à 12,9% au premier semestre 2007, contre 11,1% en 2006. Le bénéfice opérationnel se chiffre ainsi à 231 millions d'euros.

Ces bons résultats sont le fruit d'un glissement progressif de Dassault du militaire au civil. Les ventes du Falcon représentent déjà 57% du chiffre d'affaire de l'avionneur, producteur du Mirage et du Rafale. Cette part devrait s'accroître: 82% des commandes concernent les Falcon, même si Dassault Aviation a déclaré étudier l'appel d'offre colossal de 10 milliards de dollars lancé par l'Inde pour renouveler sa flotte d'avions de chasse. Cette offre pourrait donner une nouvelle chance au Rafale, dont le seul client actuel est la France.

Dassault confirme en tout cas son caractère exportateur. Au premier semestre 2007, 76% du chiffre d'affaire a été réalisé à l'étranger comme 84% des commandes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :