Croissance plus lente mais plus profitable en 2006 pour les compagnies aériennes

 |   |  543  mots
Le trafic de passagers a crû de 5,9% l'an passé après une hausse de 7,6% en 2005. Quant au fret, il a augmenté de 4,6% en 2006 contre 3,2% l'année précédente. Par ailleurs, British Airways va échapper à la grève.

La croissance des compagnies aériennes est "plus lente mais plus profitable" selon les chiffres publiés ce soir par l'Association du transport aérien international (IATA). La croissance globale du trafic de passagers est passée de 7,6% en 2005 à 5,9% en 2006. Alors que le trafic de fret a crû de 4,6% en 2006 contre 3,2% en 2005, il reste en dessous de la croissance historique de 5,6%. Le coefficient moyen d'occupation a atteint le record de 76,0%, en hausse par rapport aux 75,1% de 2005.

"La leçon à tirer pour 2006 est que la poursuite d'une croissance profitable est payante. Pendant que la croissance du trafic de passagers s'est ralentie, les résultats se sont améliorés. L'industrie affiche des résultats opérationnels estimés à 10,2 milliards de dollars pour 2006 alors que les pertes nettes étaient réduites à une projection aux alentours de 500 millions de dollars. Une réduction des coûts, une amélioration de la compétitivité et une gestion prudente des capacités permettront à l'industrie d'enregistrer un bénéfice pour 2007 de 2,5 milliards de dollars", a déclaré Giovanni Bisignani, directeur général de l'IATA.

La croissance a été plus forte au Moyen Orient, aussi bien pour le trafic de passagers que pour le fret avec des hausses respectives pour l'ensemble de l'année de 15,4% et de 16,1%. Dans les autres zones géographiques, "le coût élevé du pétrole et une forte concurrence des autres moyens de transport (particulièrement en Europe) ont réduit la croissance en 2006", estime l'IATA. Le plus fort ralentissement a été enregistré en Amérique Latine où la hausse du trafic de passager est passée de 11,4% en 2005 à 2,4% en 2006. "L'Amérique du Nord enregistre le second plus fort ralentissement - de + 8,9% à + 5,7% - car les compagnies aériennes américaines ont supprimé des lignes non rentables", note l'IATA.

"Une plus faible croissance du trafic et une économie globale en moins bonne forme auront un impact sur la hausse des revenus. Du côté des compagnies aériennes, on s'attend à une hausse réduite de 4,5% pour 2007 au lieu de 8% pour 2006. Alors qu'un plus faible prix du pétrole représente un soulagement bienvenu, il demeure autour de 60 dollars le baril - plus du double du prix qu'en 2000", a déclaré Giovanni Bisignani.


Annulation de la grève chez British Airways
La grève prévue mardi et mercredi par le personnel de cabine de British Airways a été annulée in extremis après des négociations-marathon entre la compagnie et le syndicat concerné, trop tard néanmoins pour éviter des perturbations à Heathrow et Gatwick. A l'appel du Transport and General Workers'Union (TGWU), 11.000 des 14.000 hôtesses et stewards de la compagnie devaient être en grève mardi et mercredi, puis à nouveau les 5, 6 et 7 février, et les 12,13 et 14 février. Leurs revendications portaient sur les salaires, les congés et les congés-maladie des personnels de cabine. Après plus de 120 heures de négociations, emmenées par le secrétaire général du TGWU, Tony Woodley, et le directeur général de BA, Willie Walsh, les deux parties ont trouvé un accord. "Malheureusement, a remarqué M. Walsh dans un communiqué, la décision arrive trop tard pour empêcher une perturbation des projets de dizaines de milliers de clients mardi et mercredi".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :