Les lois antitabac se multiplient en Europe, mais à chacun son rythme

 |  | 533 mots
Lecture 3 min.
Alors que le tabagisme passif tue chaque année 79.000 personnes dans l'Union européenne, les Etats membres légifèrent de plus en plus pour interdire de fumer dans les lieux publics. Cependant, l'application des lois se heurte parfois à des difficultés, spécialement dans les lieux dits de "convivialité". Entre santé et opinion publiques, les Etats membres cherchent la bonne méthode.

Bien qu'il n'existe aujourd'hui aucune législation européenne harmonisant les interdictions de fumer dans les espaces publics, de nombreux Etats membres se sont attachés à légiférer dans ce domaine depuis quelques années. Et si ces interdictions ont d'abord touché des lieux comme les administrations ou les transports, elles commencent à se répandre dans les lieux dits de "convivialité", avec plus ou moins de succès. Un rapport publié aujourd'hui par Bruxelles estime à 79.000 le nombre de personnes tuées chaque année par le tabagisme passif dans l'Union.

En 2002, la Grèce est la première à interdire la cigarette dans les lieux publics, mais sans étendre l'interdiction aux bars. Néanmoins, dans ce pays où 45% de la population fume, seuls les transports publics verront la loi être respectée.

Irlandais et Italiens sont les premiers à s'attaquer à l'interdiction de fumer dans les bars et restaurants, en mars 2004 pour les premiers, et janvier 2005 pour les seconds. En Italie, l'opération est un succès dans les bars puisque tout le monde a joué le jeu. Selon l'Institut supérieur de la santé, 94% des Italiens sont satisfaits de la nouvelle législation, alors que la fréquentation des bars et restaurants serait en hausse.

L'interdiction de fumer s'est étendue par la suite à de nombreux pays: Norvège, Malte, Suède, Royaume-Uni, Espagne, Lettonie, Lituanie, Estonie, France, Finlande, Danemark, Belgique, Pays-Bas ou encore Islande. Mais ils sont encore peu à proscrire le tabac dans les lieux de convivialité, et les contournements de la loi sont fréquents.

Espagne et Portugal obligent les établissements de plus de 100 mètres carrés à séparer physiquement fumeurs et non-fumeurs, tandis que les autres peuvent choisir l'une ou l'autre solution. Dans les faits, ils sont nombreux à être restés non fumeurs.

Au Danemark, une loi entrée en vigueur en août prévoit l'interdiction du tabac dans les locaux de plus de 40 mètres carrés. Ainsi, de nombreux cafetiers ont décidé de réaménager leurs bars pour en réduire la surface.

L'Allemagne tente de refaire son retard. Le tabac s'achète toujours en supermarché ou dans des distributeurs, et sa publicité était encore possible jusque fin 2006. Mais, depuis le 1er septembre 2007 est entrée en vigueur l'interdiction de fumer dans les transports publics, ainsi que dans les bâtiments dépendant du gouvernement fédéral. Pour les bars et restaurants, une interdiction sera effective dès ce 2 janvier 2008.

Reste que la loi est soumise à l'application des Länder, et que leurs vues diffèrent en la matière. La Bavière sera la seule région à appliquer totalement la nouvelle loi, jusque sous les chapiteaux de sa fête de la bière, l'Oktoberfest.

Finalement, la Suède et la Finlande interdisent à leur tour la cigarette dans les bars, restaurants et boîtes de nuit. Avec les plus faibles proportions de fumeurs en Europe (18% et 22%), ces deux pays ne devraient pas rencontrer de difficultés.

Si l'Union européenne voudrait voter une loi pour réglementer l'usage de la cigarette dans toute l'Union, les Etats membres s'y refusent et préfèrent garder la main sur un sujet aussi sensible pour l'opinion publique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :