Hervé Morin envisage d'"arrêter ou retarder des programmes" d'armement

 |   |  184  mots
Le ministre de la Défense évoque cette possibilité devant la situation budgétaire "difficile" de la Défense à compter de 2009.

"Si c'est nécessaire, (il faudra) arrêter ou retarder des programmes" d'armement, déclare le ministre de la Défense, Hervé Morin, dans une interview au Figaro de samedi 30 juin 2007. Il justifie cette éventualité par la situation budgétaire difficile du ministère de la Défense à compter de 2009. "Il va falloir établir des priorités", insiste le ministre. Il a lancé un "audit" sur des "mesures d'économie" et table sur les exportations "pour réduire les coûts unitaires".

"Les programmes prévus nous emmèneraient dans les six prochaines années à un effort d'investissement accru de 40% environ, ce qui nous mènerait à un effort (budgétaire) supérieur à 2% du PIB", déclare M. Morin. Il ajoute : "Nous arrivons aujourd'hui au temps des livraisons avec donc des dépenses beaucoup plus lourdes".

Le ministre souhaite "un vrai plan stratégique arrêté au plus haut niveau pour aider une industrie majeure de notre pays". M. Morin évoque aussi "l'espoir" que la France "retrouve un niveau de croissance plus élevé, des recettes supplémentaires pour l'Etat et donc pour la Défense".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :