Carbone Lorraine : résultat net de 34,9 millions (+55%)

Le spécialiste des composants électriques, systèmes et matériaux avancés a dégagé un bénéfice net de 34,9 millions d'euros en 2006, en hausse de 55% sur celui de 2005. C'est néanmoins moins bien que prévu par les analystes qui tablaient sur un profit net de 37,8 millions.

Le groupe français Carbone Lorraine (composants électriques, systèmes et matériaux avancés) a dégagé un bénéfice net de 34,9 millions d'euros en 2006, en hausse de 55% comparé aux 22,5 millions de 2005, a-t-il annoncé mardi dans un communiqué. Malgré cette hausse sensible, les résultats sont moins que bon que ceux attendus par les investisseurs.

Le consensus Reuters Estimates anticipait en effet un résultat net de 37,8 millions d'euros et sur un dividende de 0,89 euro (0,85 euro qui sera finalement distribué) . Dans un communiqué, le spécialiste des composants électriques précise que son résultat net prend en compte "un résultat net des activités cédées ou arrêtées de -5,4 millions d'euros correspondant à l'ensemble des charges résiduelles liées à l'arrêt du site français d'Evreux".

"Le positionnement stratégique de Carbone Lorraine sera également porteur en 2007", ajoute le groupe, qui mise sur "une croissance soutenue" à conjoncture inchangée et sur "une nouvelle progression de (ses) résultats". "Cette tendance positive devrait s'accentuer à partir de 2008 grâce aux effets de nos importants projets de croissance en
cours de finalisation et aux nombreuses initiatives de développement prises dans l'ensemble des activités", indique
également Carbone Lorraine.

Le groupe ajoute que son ratio d'endettement net sur fonds propres était de 0,50 à fin 2006 contre 0,51 un an plus tôt.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.