Allemagne : les conducteurs de train fixent un nouvel ultimatum

Le syndicat allemand des conducteurs de locomotives GDL se dit prêt à appeler de nouveau à la grève ce lundi.

Outre-Rhin, le syndicat des conducteurs de trains ne désarme pas. Après une grève de trente heures, entre jeudi et vendredi matin, suivie par quelque 2.500 conducteurs qui ont débrayé, conduisant à la suppression de 18.000 trains régionaux et de banlieue, et affectant 2,7 millions de passagers, le syndicat vient de fixer un nouvel ultimatum à la Deutsche Bahn. En indiquant qu'il pourrait à nouveau appeler à la grève pour lundi.

La compagnie publique des chemins de fer a jusqu'à lundi 15 heures pour faire une nouvelle proposition, a menacé le numéro deux du syndicat, Claus Weselsky. GDL réclame une convention collective séparée pour les conducteurs de locomotives, ce dont Deutsche Bahn ne veut pas entendre parler.

De son côté, le tribunal du travail de Chemnitz a interdit aux conducteurs, à la suite d'une procédure en référé, de s'en prendre aux grandes lignes et au fret, invoquant "l'intérêt économique" du pays. La Deutsche Bahn a évalué à 10 millions d'euros le coût de la grève des deux derniers jours, la quatrième en un mois, et la plus dure à ce jour menée par le GDL.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.