Forte détente des cours du pétrole

 |   |  257  mots
Le spectre d'un baril au delà des 100 dollars s'éloigne peu à peu alors que les cours du brut se détendent franchement. Le baril WTI a perdu plus de trois dollars mardi à New York et est passé sous les 94 dollars ce mercredi dans les échanges en Asie. Le ministre saoudien du pétrole a par ailleurs estimé que la demande en pétrole était suffisante.

Après avoir chuté de plus de trois dollars mardi à New York, les cours du baril de brut poursuivaient leur repli ce mercredi sous les 94 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier perdait 56 cents à 93,86 dollars le baril contre 94,42 mardi à New York. Le Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier glissait lui de 49 cents à 92,03 dollars.

Le marché réagit notamment à une déclaration du ministre saoudien du pétrole, Ali Al-Naimi, qui a jugé l'approvisionnement mondial en or noir suffisant. "Les fondamentaux ne justifient pas des prix du pétrole élevés. L'approvisionnement mondial est suffisant", a indiqué le ministre lors d'un forum sur l'énergie à Singapour. "Il n'y a pas de relation entre les fondamentaux actuels et les prix du pétrole, il y a un décalage", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la question de savoir si l'Arabie saoudite agirait en faveur d'une augmentation de la production lors de la prochaine réunion de l'Opep prévue le 5 décembre, le ministre a estimé que la réponse serait "prématurée". "Nous devons d'abord nous réunir, nous devons regarder les chiffres et nous prendrons une décision en fonction de ces données", a-t-il dit.

Samedi déjà, le ministre iranien du Pétrole, Gholam Hossein Nozari, affirmait qu'il y avait "suffisamment de pétrole sur le marché", mais se disait toutefois prêt à répondre à "un besoin d'augmenter la production" si le cartel le jugeait nécessaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :